VIDEO - Boîtier TV et popcorn : Amazon effectue sa première livraison par drone

  • A
  • A
Partagez sur :

Le géant du e-commerce a annoncé mercredi avoir effectué sa première livraison par drone en Grande-Bretagne le 7 décembre.

Le géant américain du commerce en ligne Amazon a annoncé avoir réalisé sa première livraison par l'intermédiaire d'un drone, selon une vidéo mise en ligne sur son site mercredi. 

Un boîtier Amazon Fire TV et du popcorn. Le PDG d'Amazon, Jeff Bezos, a indiqué dans un tweet que la livraison avait pris 13 minutes entre la commande et la réception par le client. Il s'agissait d'un module de réception de télévision en streaming "Fire TV" et d'un paquet de popcorn. Amazon a indiqué que cette livraison à un particulier avait eu lieu en Grande-Bretagne le 7 décembre dans la région de Cambridge. Le service, appelé "Amazon Prime Air", est appelé à se développer dans d'autres régions du pays après ce premier test en conditions réelles. Amazon avait annoncé en juillet dernier le lancement d'un programme de livraisons par drones en Grande-Bretagne en collaboration avec le gouvernement britannique. 



Google et Walmart testent aussi des drones. Il n'est pas le seul à travailler sur cette méthode: Alphabet, la maison-mère de Google, a annoncé en août un programme test en collaboration avec l'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) dans le cadre d'un projet appelé "Wing". Walmart, le géant américain de la distribution "classique", envisage également de livrer certains de ses produits par drones, selon les médias américains.

7-Eleven, premier aux Etats-Unis. Mais la première livraison par drone aux Etats-Unis a été effectuée en juillet par la chaine de supérettes de proximité "7-Eleven", qui avait acheminé par ce biais un sandwich au poulet, un café et un beignet dans la région de Reno, dans le Nevada. La législation permettant la livraison par drones aux Etats-Unis est encore en gestation et doit être finalisée par la FAA.

Une législation encore contraignante. Actuellement, il est possible de faire voler un drone de moins de 25 kilos dans certaines zones qui ne relèvent pas du contrôle aérien à condition notamment que son opérateur garde un contact visuel avec l'engin. Une autorisation de vol doit être déposée pour les autres zones pour prévenir les risques de collision avec d'autres aéronefs.