Avec "Dash Button", Amazon veut simplifier les courses, vraiment ?

  • A
  • A
Avec "Dash Button", Amazon veut simplifier les courses, vraiment ?
Amazon lance ses Dash Button en France.
Partagez sur :

Amazon lance mardi ses boutons censés faciliter les courses. Mais peuvent-ils vraiment nous faciliter la vie ?

Simplifier les courses. C'est l'idée du géant du e-commerce Amazon qui lance mardi en France ses Dash Button, des petits boutons de la taille d’une clé USB à placer partout dans sa maison et qui permettent de commander en un simple appui un produit d'une marque partenaire. Disponible aux Etats-Unis depuis un peu plus d'un an, le Dash Button, arrive en France avec une quarantaine de partenaires pour servir les ambitions de développement d’Amazon dans un marché où il est encore minoritaire : les courses du quotidien. Mais, peut-il vraiment nous simplifier la vie ?

Un concept remarquable. Sur le principe, le concept est remarquable. Un petit bouton à coller sur un placard, à accrocher à un crochet, ou à poser dans l'une des pièces de la maison. Ensuite, au premier démarrage, l'utilisateur choisit le produit qu'il souhaite associer au Dash Button via l'application Amazon pour mobile. A chaque appuie sur le bouton, le produit en question sera automatiquement commandé et livré au domicile de l'utilisateur. En somme, le système pousse à l'extrême le principe du bouton "Commander en un clic" présent sur le site d'Amazon et qui permet de valider une commande directement depuis une page produit. Un bon moyen, aussi, de simplifier les courses au quotidien.

Quarante marques partenaires. Mais, le système n'est pour autant pas exempt de reproches. Pour son lancement en France, le Dash Button compte une quarantaine de marques partenaires. Chaque bouton est en effet associé à une marque dont le logo est présent sur l'accessoire. Et si Amazon assure que le nombre de partenaires au lancement a été doublé par rapport aux Etats-Unis en avril 2015, il n'en reste pas moins insuffisant. Actuellement, parmi les marques présentes la majorité sont en lien avec le bien-être, Gilette, Nivea ou Skip par exemple. Les jeunes parents apprécieront aussi un bouton Pampers leur permettant de commander des couches.

amazon dash button 1280

Partisans de la simplification contre flemmards. Du côté d'Amazon, on explique que personne n'a envie de se déplacer pour acheter ce genre de produits le soir ou le week-end et que le Dash Button est là pour simplifier les courses récurrentes. "Pour les flemmards", répondront certains. Les arguments des deux camps s'entendent. Mais, il est vrai qu'il peut être agréable de se passer de la corvée de courses pour certains produits du quotidien. Dans ce cas, il sera tout de même nécessaire d'allonger la liste des partenaires dans les semaines et les mois à venir pour inclure, par exemple, des marques de café ou de boissons.

Quatre par foyers en moyenne... aux Etats-Unis. Difficile aussi d’avoir des retours des utilisateurs de Dash Button en Europe (le service a été lancé au Royaume-Uni et en Allemagne en août). "Trop tôt", estime Amazon. Le seul indicateur disponible est donc à chercher outre-Atlantique où les foyers équipés disposent en moyenne de quatre boutons. Mais les habitudes de consommation et les parts de marché d’Amazon étant bien différents au pays de l’Oncle Sam, là aussi la comparaison est difficile.

Un bouton (presque) gratuit. Les Dash Button rendent accessibles les produits commandés en une journée. Vendu 4,99 euros, le bouton en lui-même est en réalité gratuit, son prix étant déduit de la première commande de la marque en question. Il faudra cependant être membre Amazon Premium (49 euros par an) pour l'utiliser. Mieux vaudra donc commander régulièrement pour rentabiliser l'abonnement.