Au Mobile World Congress, l'enterrement de Windows Phone

  • A
  • A
Au Mobile World Congress, l'enterrement de Windows Phone
Le CEO de Microsoft, Satya Nadella.@ PUNIT PARANJPE / AFP
Partagez sur :

Plus aucun constructeur ne propose de smartphones sous Windows Phone, le système d’exploitation de Microsoft. Même l’entreprise a abandonné.

Il y en a pour tous les goûts… Comme chaque année à la fin du mois de février, Barcelone s’est transformée en capitale du smartphone pour le Mobile World Congress. Haut de gamme chez LG et Huawei, milieu de gamme chez Wiko et Alcatel, sous Android et même sous des systèmes d’exploitation peu connus du grand public, les smartphones sont partout. Mais, l’édition 2017 brille aussi par l’absence d’un acteur, et pas n’importe lequel, Microsoft. Après deux jours à arpenter le Fira Barcelona, qui accueille le salon, un constat s’impose : aucun constructeur ne met en avant sur son stand de téléphones sous Windows Mobile 10. Preuve, s’il en fallait une, que Microsoft a réellement abandonné le secteur pour se concentrer sur les ordinateurs et les tablettes.

Les Lumia abandonnés

Depuis quelques mois, les chiffres de ventes des différents instituts et notamment ceux de IDC avaient laissé entrevoir que l’avenir n’avait rien de très lumineux pour les smartphones sous Windows Phone. Sur un an, le système d’exploitation a perdu 35 points dans les achats de smartphones neufs tombant à 0,3% de part de marché dans le monde.

La décision de Microsoft de stopper sa gamme Lumia (rachetée avec Nokia en 2013) n’était pas non plus de bonne augure. Il faut remonter à février 2016, quelques semaines avant la dernière édition du Mobile World Congress, pour trouver trace d’une nouveauté dans la gamme de smartphone de Microsoft. Et il ne s’agissait pas d’un modèle haut de gamme, mais d’un appareil entrée de gamme.

Windows Phone mort et enterré

Mais alors que Mobile World Congress est le lieu idéal pour prendre le poult de l’industrie et se rendre compte des tendances, il est clair que Windows Phone est mort et enterré. "Ça n’a jamais pris", analyse froidement le directeur marketing d’un grand constructeur de smartphone. Même du côté de chez Microsoft, on avoue l’échec. En novembre dernier, le CEO, Satya Nadella, avait expliqué que sa société avait "clairement manqué le virage du smartphone". Et désormais, ce retard semble irrattrapable. La firme de Redmond préfère d’ailleurs se focaliser sur les marchés qu’il ne faut pas rater en ce moment, la réalité augmentée notamment.