Après Paris, Taxify part à l'assaut de la province

  • A
  • A
Après Paris, Taxify part à l'assaut de la province
Avec une politique des prix cassés, la jeune pousse des VTC ambitionne de concurrencer Uber, le poids lourds du marché.@ AFP
Partagez sur :

L'application VTC sera d'abord disponible le 30 novembre à Lyon, Grenoble ou encore Saint-Etienne. 

Sur le marché depuis à peine deux mois, l'application Taxify voit grand. La plateforme VTC d'origine estonienne, soutenue par le géant chinois du secteur Didi, veut déferler sur la province, indique mercredi Les Echos.

"Toutes les grandes villes françaises sont dans notre scope." L'application sera disponible à compter du 30 novembre dans plusieurs grandes villes de Rhône-Alpes : Lyon, Saint-Etienne, ou encore Grenoble. Une première étape, assure Henri Capoul, manager France de Taxify : "Toutes les grandes villes françaises sont dans notre scope."

150.000 courses hebdomadaires. Avec une politique des prix cassés, la jeune pousse des VTC ambitionne de concurrencer Uber, poids lourds du marché. Selon Les Echos, "le nombre de courses hebdomadaires aurait été multiplié par 10 depuis la première semaine pleine après le lancement, et tutoierait aujourd'hui les 150.000". Présent dans 20 pays, la start-up devra néanmoins composer avec un marché davantage régulé en France.