Apple confirme son intérêt pour les voitures autonomes

  • A
  • A
Apple confirme son intérêt pour les voitures autonomes
Apple a confirmé son intérêt pour les véhicules autonomes.@ Andrew Burton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Dans une lettre envoyée au régulateur américain, Apple demande à ce que "les fabricants établis et les nouveaux entrants soient traités de manière égale".

C'est la première confirmation de l'intérêt d'Apple pour les voitures autonomes... Le groupe américain a écrit il y a quelques jours à l'agence fédérale de sécurité routière (NHTSA) et en dévoile un peu plus sur ses ambitions dans l’automobile. 

Apple "enthousiasmé par le potentiel des systèmes automatisés". Dans sa lettre, datée du 22 novembre, la marque à la pomme se dit notamment "enthousiasmée par le potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris les transports". "Apple a hâte de collaborer avec la NHTSA et d'autres parties afin qu'on puisse profiter de manière sûre, responsable et rapide des importants bénéfices sociétaux des véhicules automatisés", y écrit également Steve Kenner, directeur du groupe en charge de "l'intégrité des produits".

Ne pas pénaliser "les nouveaux entrants". Dans son courrier, Apple demande à ce que les nouveaux entrants sur ce marché ne soient pas pénalisés par des exigences réglementaires plus lourdes que les constructeurs établis. "Pour maximiser les bénéfices en termes de sécurité des véhicules automatisés, encourager l'innovation, et promouvoir une concurrence juste, les fabricants établis et les nouveaux entrants devraient être traités de manière égale", écrit l'entreprise. Elle se dit également favorable à des partages de données, notamment sur les accidents, faisant valoir que cela permettrait de "construire une base de données plus complète que ce qu'une seule entreprise pourrait faire seule".

"Apple investit lourdement". Après la publication de cette lettre, Apple a réagi dans un mail à l'AFP. "Nous avons communiqué des commentaires à la NHTSA parce qu'Apple investit lourdement dans les machines capables d'apprendre et les systèmes autonomes. Il y a beaucoup d'applications potentielles pour ces technologies, y compris l'avenir des transports, donc nous voulons travailler avec la NHTSA pour définir les meilleures pratiques pour le secteur", a expliqué un porte-parole.

Des rumeurs récurrentes de projets chez Apple. Des rumeurs récurrentes prêtent depuis au moins deux ans à Apple de grandes ambitions dans le secteur automobile alors que la plupart des constructeurs prévoient l'arrivée de véhicules autonomes pour 2020. Selon les informations publiés par plusieurs médias américains, le projet sera baptisé "Titan" en interne. Un projet que le patron du groupe, Tim Cook, n'a jamais confirmé, mais qui a été évoqué de manière détournée à plusieurs reprises. Il avait notamment évoqué, suite à un investissement d'un milliard de dollars réalisé au printemps dans la société chinoise de réservation de voiture avec chauffeur Didi, "des choses stratégiques que les deux entreprises peuvent faire ensemble sur la durée".

Entre construction de voiture et création de logiciel. Début septembre, le New York Times avait toutefois affirmé que le groupe avait revu ses ambitions à la baisse et licencié du personnel dans le cadre d'une "réinitialisation" du projet Titan. Au lieu de chercher à concevoir et produire une voiture en intégralité, Apple se concentrerait désormais sur les technologies permettant aux véhicules de conduire de manière autonome.