Salon de l'agriculture : découvrez la "vache connectée" et un drone pour établir "un bilan de santé des plantes"

  • A
  • A
Partagez sur :

Aidés dans leur tâche par les technologies, les agriculteurs utilisent désormais des drones et des capteurs pour animaux. Plusieurs objets connectés réservés aux plantes ou aux vaches étaient présentés au Salon de l'agriculture.

L’avenir de l’agriculture se jouera en partie avec les technologies. C'est en tout cas ce que pensent certains professionnels du secteur. Pour le dernier week-end du Salon de l’agriculture, Europe 1 est allé à la rencontre des fabricants d’outils numériques dédiés aux exploitants agricoles.

Un drone qui analyse les plantes. Déjà dans les champs et les étables, les capteurs transforment le métier d’agriculteur. Au sol ou dans les airs, ils permettent de donner des informations précieuses pour les producteurs. Les drones de la société Airinov survolent les cultures, pour plus d’efficacité selon Tiphaine Croville, responsable de la communication de la société. "On a un drone équipé d’un capteur agronomique embarqué qui va prendre des photos des plantes", explique-t-elle.

Résultat : les capteurs permettent à l’agriculteur d’obtenir "un bilan de santé de la plante". "On fournit à l’agriculteur une carte qui va lui dire, mètre carré par mètre carré, quelle dose d’engrais apporter pour qu’il n’y est pas gaspillage et pour coller au besoin de la plante", poursuit Tiphaine Croville.

La vache connectée pour "gérer un troupeau". Améliorer les performances et mieux connaître la production concerne aussi les animaux. En témoigne la "vache connectée" présentée par l’Institut Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture). En installant un collier, l’éleveur "va rassembler tous les capteurs utiles à la vache, dont la température", explique Daniel Boffety. "C’est important pour le suivi sanitaire et intéressant pour l’éleveur pour gérer son troupeau".

D’autres exemples s’ajoutent à la liste de l’agriculture numérique, comme les robots qui aident les agriculteurs dans les champs et suivent automatiquement leurs mouvements. Ou encore ceux qui permettent de porter des charges lourdes. Aujourd’hui, ce secteur pèse trois milliards de dollars dans le monde. Il devrait être multiplié par 25 en moins de dix ans.