Zlatan Ibrahimovic s'offre un dernier titre avant de partir

  • A
  • A
Zlatan Ibrahimovic s'offre un dernier titre avant de partir
Zlatan a inscrit ses 155e et 156e buts en quatre ans avec le PSG. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

THIS IS THE END - L'attaquant suédois a terminé sa carrière parisienne par un nouveau titre en Coupe de France. 

Il ne pouvait manquer ce match. Il ne pouvait pas non plus rien laisser à la France avant de partir. Et à la Zlatan, il est parti comme il est arrivé. Avec toujours autant de classe. Pour son premier face-à-face contre Steve Mandanda, Zlatan Ibrahimovic avait inscrit un doublé. Pour ses adieux, Ibra a récidivé samedi en finale de la Coupe de France contre l'OM (4-2)

Mandanda s'en souviendra. Leur histoire commune avait donc commencé par un but "kung-fu", elle s'est terminée par un K-O. Quatre ans après leur premier Clasico commun, Ibra a terminé par un doublé, offrant au PSG la 10e Coupe de France de son histoire, soit le même total que son rival marseillais. Il aura fallu attendre la 47e minute pour voir ces deux-là s'affronter une première fois. Mais sur penalty, après une faute grossière de Nkoulou sur Matuidi, le duel était légèrement déséquilibré. 



Ibra, 11 buts contre Mandanda. Mais un but, c'est pas assez pour le départ d'une "légende". Après avoir offert une offrande à Edinson Cavani sur le 3e but (57e), l'homme au catogan s'est fait plaisir. Un très bon travail de Blaise Matuidi, auteur d'un match plein, aura premis au Suédois d'obtenir un dernier tête à tête avec le meilleur gardien de la saison en Ligue 1. Avec un 11 buts inscrits face au portier olympien en 10 confrontations, Ibrahimovic peut (légitimement) se dire qu'il a remporté son bras de fer avec le portier marseillais.



Pour son 180e match avec le PSG et dernier Clasico, Ibra a surtout garni davantage son palmarès avec le PSG en remportant son 12e titre national (4 championnats, 2 Coupes de France, 3 Coupes de la Ligue, 3 Trophées des champions), et en signant son deuxième quadruplé national consécutif. Merci et au revoir Ibra.