Zlatan Ibrahimovic à ses critiques : "Je leur ai fait se manger les c..."

  • A
  • A
Zlatan Ibrahimovic à ses critiques : "Je leur ai fait se manger les c..."
Zlatan avait pourtant déjà répondu sur le terrain en inscrivant 17 buts lors de ses 27 premières apparitions sous le maillot des Red Devils.@ PAUL ELLIS / AFP
Partagez sur :

Dans une interview accordée à plusieurs journaux britanniques, le Suédois a tenu à répondre à ses critiques… dans un vocabulaire particulièrement fleuri.

"Je leur ai fait se manger les c…". À défaut d'être raffinée, la réponse de Zlatan Ibrahimovic a au moins le mérite d'être claire. Dans une interview accordée à plusieurs journaux britanniques lundi, le buteur suédois de 35 ans vise tous ceux qui critiquaient cet été son arrivée à Manchester United, avec une nouvelle fois la volonté de choquer.

"Ils sont payés pour raconter de la m…". "Je suis venu en Premier League et personne ne pensait que ça marcherait mais comme toujours, je leur ai fait se manger les c…", déclare le fantasque attaquant, expert en saillies verbales et coups de menton en tous genres. "Cela m'a donné beaucoup d'énergie, croyez-moi, parce qu'ils sont payés pour raconter de la m… alors que moi je suis payé pour jouer avec mes pieds". L'ex-buteur du Paris-SG, qui ne dit jamais précisément qui il cible, a probablement encore en travers de la gorge le traitement que lui ont infligé certains médias. Certains experts, consultants et autres commentateurs s'interrogeaient en effet publiquement en début de saison sur la manière dont un joueur de 35 ans supporterait l'engagement physique total qu'exige le championnat d'Angleterre.

Déjà 17 buts en 27 matches. Malgré des coups de mou liés à l'inconstance de MU, Zlatan a répondu en inscrivant 17 buts lors de ses 27 premières apparitions sous le maillot des Red Devils. "Je me sens bien. Je ne sais combien de saisons il me reste, mais j'en profite. Chaque année, j'avais des touches ici mais ça ne se présentait pas bien alors je voulais vraiment venir quand tout le monde pensait que j'étais fini. Mes six premiers mois ici ont été incroyables", estime encore la forte tête suédoise, qui a pris sa retraite internationale cet été à l'issue de l'Euro 2016 où son pays a été éliminé dès le premier tour.