Zidane, sur les traces de Guardiola ?

  • A
  • A
Zidane, sur les traces de Guardiola ?
@ AFP / FRANCK FIFFE
Partagez sur :

Le nom de l'ancien numéro 10 des Bleus est cité avec insistance pour s'installer sur le banc du Real. Avant lui, des grands joueurs ont parfaitement réussi leurs débuts d'entraîneurs.

Passer du terrain au banc de touche est toujours délicat. Pour les anciens grands joueurs, comme Zinédine Zidane, cette pression est encore décuplée. L'ancien numéro 10 des Bleus, légende du jeu, sera forcément très attendu quand il prendra en charge sa première équipe. Mais l'actuel coach de la Castilla, la réserve du Real, pourrait bien voir son heure arriver plus vite que prévu. Son nom revient avec insistance pour remplacer Rafael Benitez, l'entraîneur madrilène, fortement contesté depuis ce week-end et la défaite contre le Barça (0-4). Mais avoir été un grand joueur ne garantit pas toujours le succès sur un banc de touche. Voici pourtant quelques modèles, de Guardiola à Cruyff, dont pourrait s'inspirer Zizou.

  • L'exemple ultime : Pep Guardiola

guardiola-640

AFP

Passer d'entraîneur d'une réserve à coach à succès, un homme l'a réussi à la perfection. Il s'agit bien évidemment de Pep Guardiola, l'ancien entraîneur du Barça, actuellement sur le banc du Bayern Munich. Ancienne idole du Camp Nou, le Catalan fait d'abord monter la réserve en deuxième division puis est nommé à la tête de l'équipe première en mai 2008. Suivrons deux Ligues des champions, trois championnats d'Espagne, et un jeu révolutionnaire à la tête d'une des plus belles formations de tous les temps. Un exemple pour Zidane, assurément.

Mais la comparaison s'arrête là. Car les deux grands rivaux reposent sur des modèles opposés. Le Real n'a pas de philosophie de jeu inculquée à tous ses joueurs dès leur plus jeune âge, comme au Barça. A Madrid, la stabilité n'a jamais été le maître-mot, les entraîneurs se succédant à un rythme soutenu sous la présidence de Florentino Pérez. Un contexte délicat que devra gérer Zizou pour tenter de marcher sur les traces de Guardiola.  

  • Les précurseurs : Cruyff et Beckenbauer

Zinédine Zidane est assurément un des dix plus grands joueurs de l'histoire du football. Mais rare sont les légendes du jeu à avoir réussi une toute aussi brillante carrière d'entraîneur. Le plus bel exemple : Johan Cruyff. Le "Hollandais volant", triple Ballon d'Or, a révolutionné le foot moderne sur le banc du FC Barcelone. De 1988 à 1996, sa "Dream Team" a impressionné l'Europe, remportant au passage une Ligue des champions (1992) et quatre championnats d'Espagne consécutifs.

Autre monstre sacré en tant que joueur et entraîneur : Franz Beckenbauer. L'Allemand, double Ballon d'Or, a remporté la Coupe du Monde sur le terrain, en 1970, puis sur le banc, en 1990. Un immense exploit auquel il faut ajouter une finale perdue au Mondial 1986, et une demi-finale perdue à l'Euro 1988. Mais tous les grands anciens ne réussissent pas leur passage sur le banc. Michel Platini a terminé son aventure avec l'équipe de France sur une élimination précoce au premier tour de l'Euro 1992, tandis que Diego Maradona avait subi une déroute avec l'Argentine en quarts de finale du Mondial 2010, contre l'Allemagne (4-0).

  • Ses anciens coéquipiers en Bleu : Deschamps et Blanc

laurent-blanc-640

AFP

Zizou pourra aussi s'inspirer de deux de ses anciens coéquipiers en équipe de France, Didier Deschamps et Laurent Blanc, qui ont très bien réussi leurs premières expériences d'entraîneur. L'actuel sélectionneur de l'équipe de France a débuté avec succès sur le banc de l'AS Monaco, où il est arrivé en 2001, n'échouant qu'en finale de la Ligue des champions 2004 après un parcours exceptionnel.

Quelques années plus tard, Laurent Blanc lui a emboîté le pas à la tête des Girondins de Bordeaux, entre 2007 et 2010. En Gironde, le "Président" a remporté un championnat de France (2009), et a atteint les quarts de finale de la Ligue des champions en 2010. Mais Monaco et Bordeaux s'apparentaient à d'agréables lieux de villégiature par rapport à l'énorme pression inhérente au poste d'entraîneur en chef du Real Madrid. Même Zizou, icône madrilène, ne bénéficiera d'aucune mansuétude de l'exigeant public de Santiago Bernabeu.