Zidane : "Paul Pogba est un grand joueur"

  • A
  • A
Zidane : "Paul Pogba est un grand joueur"
Zinédine Zidane a parfaitement débuté sur le banc du Real Madrid, avec une victoire (5-0) contre La Corogne. @ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

LA RÉPONSE - Le nouvel entraîneur du Real Madrid a accepté de parler du milieu de terrain de la Juventus Turin. 

Le nouvel entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane a fait l'éloge de Paul Pogba, samedi en conférence de presse. Il a également qualifié samedi d'"absurde" la décision de la Fifa de priver le club de transferts pendant un an.

Pogba, "un grand joueur". "Paul Pogba est un grand joueur, extraordinaire", a estimé "Zizou" avant de préciser : "je me concentre sur mon effectif et ce sont ces joueurs qui nous permettront de gagner des titres à la fin de la saison". Le coach madrilène a rapidement évacué les questions sur le mercato : "jusqu’à maintenant, nous n’avons pas parlé de renforts, je suis heureux avec l’équipe". 

Les fils Zidane concernés. Zidane est ensuite revenu sur l'interdiction de recrutement prononcée contre le Real Madrid. Cette interdiction résulte de la participation de joueurs mineurs à des compétitions pour le compte du Real, tout comme de l'autre club madrilène, l'Atletico. Or, la fédération internationale de football interdit aux clubs le recrutement de mineurs étrangers (limite descendue à 16 ans pour les Européens). Deux des quatre fils de l'entraîneur français font partie des 39 joueurs dans le viseur de la Fifa. "Ça parait absurde car ils ont vécu toute leur vie ici à Madrid en famille et ça va se régler", a assuré Zinédine Zidane lors d'une conférence de presse.

Zidane "tranquille" sur cette décision. "Le plus important est que nous sachions ce qui se passe maintenant. Je pense que ça va se régler avec le temps et que la semaine qui vient nous n'en parlerons plus", a-t-il poursuivi. Le Real a fait savoir dès l'annonce de la sanction jeudi qu'il fera appel, tout comme l'Atletico. Si l'appel devant la Fifa leur était défavorable, les deux formations madrilènes peuvent toujours jouer la montre et espérer qu'un recours intenté devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) soit suspensif : ce fut le cas pour le Barça, finalement interdit de recruter en 2015 mais qui avait donc pu se préparer l'été précédent.