Zidane coach du Real Madrid : "trop tôt" pour Florentino Perez

  • A
  • A
Zidane coach du Real Madrid : "trop tôt" pour Florentino Perez
Zinédine Zidane entraîne l'équipe réserve du Real Madrid depuis le début de la saison.@ AFP
Partagez sur :

PAS TOUT DE SUITE - L'ancien n°10 des Bleus Zinédine Zidane est pressenti pour remplacer Rafael Benitez sur le banc du Real Madrid. Florentino Perez, le président du club, dément. 

Ce n'est pas encore l'heure de Zinédine Zidane pour entraîner le Real Madrid, a déclaré jeudi soir le président du club Florentino Pérez. Le "boss" des Merengue a souhaité couper court aux spéculations autour du Français et réaffirmé sa confiance à Rafael Benitez.

"Pas aujourd'hui". "J'ai de l'adoration pour Zidane, il a été mon joueur le plus emblématique. Il sera sûrement un jour un grand entraîneur, et de plus, il sera sûrement l'entraîneur du Real Madrid, mais ceci étant dit, ce n'est pas pour aujourd'hui", a tranché le dirigeant, invité de la radio espagnole Cadena Ser dans la nuit de jeudi à vendredi. Alors que l'actuel coach Rafael Benitez a été fragilisé par des performances en dents de scie, notamment l'humiliation subie dans le clasico contre le FC Barcelone (4-0) en novembre, la presse espagnole a évoqué ces derniers jours la possibilité que Zidane, entraîneur de la réserve du Real, soit appelé à la tête de l'équipe première. 

Il n'y a pas d'autre option que 'Rafa' Benitez

"Benitez est la solution". "Bien que plusieurs médias se soient mis d'accord sur cette question, je répète une nouvelle fois que Benitez est venu ici pour résoudre un problème, donc, Benitez est la solution, pas le problème", a expliqué Pérez. Le dirigeant a reconnu que le Real avait vécu en 2015 une "année horrible" avec aucun trophée remporté, des blessures en cascades et une série de scandales extrasportifs, notamment l'incroyable bourde de la titularisation en Coupe du Roi d'un joueur qui était suspendu. "Nous ne considérons pas d'autre option que 'Rafa' Benitez. Il est l'entraîneur du Real Madrid, nous l'avons choisi parmi de nombreux candidats. Il faut le laisser travailler et il va résoudre cela avec la collaboration de l'effectif", a ajouté le dirigeant.