Tsonga évite le piège

  • A
  • A
Tsonga évite le piège
@ REUTERS
Partagez sur :

WIMBLEDON EN UN CLIC - Le Manceau a livré une magnifique bataille face au Bulgare Dimitrov.

Tsonga sort Dimitrov. Ce match du deuxième tour avait tout du match piège pour Jo-Wilfried Tsonga : un adversaire jeune (20 ans), talentueux et en pleine confiance, le Bulgare Grigor Dimitrov. Les faits n'ont pas tardé à le confirmer. Le Manceau a cédé la première manche au jeu décisif et il a dû la jouer fine pour mieux négocier les interruptions dans les deuxième et troisième sets, remportés 6-4. Mené 3-0 au retour de la dernière averse, "Jo" a mis les bouchées doubles, s'est offert une occasion de conclure à 5-4 mais a dû attendre le jeu décisif pour le faire, sur sa sixième balle de match... A lire : Tsonga se sort du piège

Roger Federer, à Wimbledon (930x620)

© REUTERS

Federer express. 6-2, 6-3, 6-2 en 1h28. Le sextuple vainqueur de l'épreuve Roger Federer n'a pas traîné, jeudi soir, pour prendre le meilleur sur le Français Adrian Mannarino. C'était la première fois que le Suisse évoulait sous le toit du Centre court. "Les conditions étaient fantastiques", s'est félicité le n°3 mondial. Au prochain tour, il a rendez-vous avec David Nalbandian. A lire : Federer, monsieur parfait

Ça passe pour Llodra. Cela peut paraître étrange mais Michaël Llodra atteint cette année le troisième tour de Wimbledon pour la première fois de sa carrière seulement. Jeudi, le Parisien, au jeu d'attaque parfaitement adapté au gazon, s'est défait du Brésilien Ricardo Mello (6-2, 4-6, 6-2, 6-3). Il affrontera au troisième tour le joueur de Taipei Yen-hsun Lu, vainqueur de Viktor Troicki (n°13).

Novak Djokovic (930x620)

© REUTERS

Djokovic sans problème. Le n°2 mondial a mis 1h54 seulement pour se débarrasser du Sud-Africain Kevin Anderson, peu connu du grand public mais bien classé à l'ATP (36e). Le Serbe n'a guère été mis en difficulté, malgré quelques sautes de concentration. Auteur d'un dernier jeu approximatif, avec notamment deux double fautes, le "Djoker" s'est pourtant évité un match long en concluant en trois manches (6-3, 6-4, 6-2 en 1h54). Marcos Baghdatis est désormais au menu.

Robin Söderling, à Wimbledon 2011 (930x620)

© REUTERS

Söderling s'en sort en cinq sets. Le Centre court a cru être revenu neuf ans en arrière jeudi. Vitesse d'exécution, endurance, combativité, plongeons, "come on !", tout dans l'attitude de Lleyton Hewitt rappelait le vainqueur de l'édition 2002 de Wimbledon. L'Australien, retombé au 130e rang mondial, a mené deux sets à rien face à la tête de série n°5, le Suédois Robin Söderling, avant de s'incliner finalement en cinq manches (6-7[5], 3-6, 7-5, 6-4, 6-4). Le manque de compétition a eu raison de l'ancien n°1 mondial, de retour après une longue blessure. Preuve de la difficulté du combat et de son soulagement, Söderling est tombé à genoux sur le gazon après sa victoire.

Sabine Lisicki, à Wimbledon (930x620)

© REUTERS

Li sorti par Lisicki. Vainqueur de Roland-Garros au début du mois, la Chinoise Na Li a été éliminée dès le deuxième tour, jeudi. La tête de série n°3 a cédé face à Sabine Lisicki (3-6, 6-4, 8-6). C'est une belle revanche pour la jeune Allemande, 21 ans (photo), qui avait quitté Roland-Garros des larmes dans les yeux après sa cruelle et douloureuse défaite au deuxième tour contre la Russe Vera Zvonareva.
Serena Williams, à Wimbledon (930x620)

© REUTERS

Serena cède une manche mais passe. La tenante du titre, Serena Williams, a une nouvelle fois cédé un set jeudi. Comme face à Aravane Rezaï au premier tour, la cadette des soeurs Williams a dû s'employer pendant trois manches pour venir à bout de la Roumaine Simona Halep, 58e à la WTA (3-6, 6-2, 6-1).

Un programme perturbé par la pluie. En raison des interruptions dues à la pluie, le programme de la journée de jeudi n'a pu aller jusqu'à son terme. Plusieurs matches ont été reportés à vendredi. C'est le cas notamment des rencontres des deux joueuses françaises, Virginie Razzano et Marion Bartoli.

Johansson chute face à Görges. La Française Mathilde Johansson, qui avait disputé son premier tour mercredi, était de nouveau sur les courts jeudi. Elle était opposée à la redoutable allemande Julia Görges, tête de série n°16. La Française, 70e à la WTA, a sans doute perdu la rencontre dans le jeu décisif de la première manche, qu'elle a perdu 12-10 après 1h11 de jeu et plusieurs balles de set. Le deuxième set fut beaucoup plus rapide (6-2).

Les têtes de série à la chaîne. En dehors des éliminations de Li et de la Polonaise Agnieszka Radwanska (n°13), le tableau féminin n'a donné lieu à aucune surprise majeure, jeudi. En plus de Serena Williams (n°7) et de Julia Görges (n°16), Francesca Schiavone (n°6), Svetlana Kuznetsova (n°12), Ana Ivanovic (n°18), Yanina Wickmayer (n°19) et Dominika Cibulkova (n°24) se sont également qualifiées pour le troisième tour sans vraiment trembler.