Le titre et le trône pour Djokovic

  • A
  • A
Le titre et le trône pour Djokovic
@ REUTERS
Partagez sur :

WIMBLEDON - Le Serbe a battu Rafael Nadal en finale (6-4, 6-1, 1-6, 6-3).

C'était prévu, Novak Djokovic l'a fait. Après un incroyable début de saison, le Serbe a remporté son premier titre à Wimbledon en battant l'Espagnol Rafael Nadal, tenant du titre, en quatre sets (6-4, 6-1, 1-6, 6-3). Depuis sa victoire contre Jo-Wilfied Tsonga, "Djoko" savait qu'il serait numéro un mondial. Mais le nouveau "boss" du circuit ATP a prouvé qu'il était bien le meilleur joueur du moment en battant Nadal à son propre jeu.

Une succession logique

Après avoir offert quelques raquettes au public, le Serbe a rejoint son banc. La tête entre les mains comme pour réaliser un peu plus la mesure de son exploit. Après la traditionnelle remise des trophées, Djokovic et Nadal ont posé tous les deux devant les photographes. Un sourire d'enfant pour l'un, une grimace de circonstance pour l'autre. Puis, Nadal s'est éclipsé laissant son rival seul sous une pluie de flashs.

"C'est difficile de décrire mes émotions, c'est le plus grand jour de ma vie. C'est mon tournoi préféré, le premier que j'ai regardé, celui que j'ai toujours rêvé de gagner", a réagi le Serbe juste après la rencontre. Un événement de taille pour lui mais aussi un séisme sur le circuit ATP. Djokovic a réussi a bouleverser une hiérarchie que tout le monde croyait inamovible. Depuis plus de sept ans, Rafael Nadal et Roger Federer se partageaient la première place. Il y a désormais un troisième homme au sommet du tennis mondial.

Nadal perd rarement

Rafael Nadal perd la finale, 930

© REUTERS

C'est seulement la troisième finale sur treize que Nadal perd en Grand Chelem. Toujours très fair-play, l'Espagnol avait quand même du mal à cacher sa déception après le match : "quand j'avais gagné pour la première fois ici, ça a été une énorme émotion, alors je peux imaginer ce que ressent Novak aujourd'hui. C'est un jour spécial pour lui". Mais le Majorquin a été moins bon dimanche que son adversaire. Le Serbe l'a battu à la régulière, sur son propre terrain. Sur chaque bataille de fond de court, le Serbe l'a peu peu dégoûté en tapant toujours un peu plus fort que lui. Il a également limité les fautes directes pour mettre l'Espagnol constamment sous pression.

Et même si "Rafa" n'a peut-être pas réalisé son meilleur match du tournoi, il faut rendre hommage à Djokovic qui ne s'est jamais découragé, même après la perte de la troisième manche. Cette année, rien ne semble arrêter le Serbe qui a remporté son huitième tournoi de l'année et son 48e succès en 49 matches cette saison. Et maintenant qu'il est le nouveau numéro un, reste à savoir combien de temps il restera au sommet.