Wimbledon : une minute de silence en hommage aux victimes de Sousse

  • A
  • A
Wimbledon : une minute de silence en hommage aux victimes de Sousse
Les spectateurs de Wimbledon ont observé vendredi une minute de silence en hommage aux victimes de Sousse.@ Justin TALLIS/AFP
Partagez sur :

HOMMAGE - Les spectateurs du tournoi londonien ont observé une minute de silence, vendredi, avant le début des matches.

Le tournoi de tennis de Wimbledon s'est figé, vendredi, à 12h00 locales (13h00 heure française) afin de rendre hommage aux victimes de l'attentat perpétré une semaine plus tôt sur une plage de Tunisie. Spectateurs, joueurs, membres de l'organisation, massés dans l'enceinte du prestigieux tournoi anglais, ont observé une minute de silence avant le coup d'envoi des matches qui a été décalé de 45 minutes pour l'occasion.

Logo de Wimbledon

Terrain de Wimbledon

"Nous demandons à tous ceux sur les courts à ce moment-là de respecter le silence en signe de respect pour les victimes en Tunisie et leur famille", avait demandé Richard Lewis, le directeur exécutif du All England Club, qui organise le célèbre Grand Chelem sur gazon. C'est une mesure sans précédent dans l'histoire de Wimbledon, "saluée par le monde du tennis comme une réponse appropriée pour permettre aux amateurs de tennis de s'unir au reste du public dans l'hommage à ceux qui sont tombés sous les balles d'un tueur sur une plage à Sousse il y a exactement une semaine".

La mère d'Andy Murray, Judy, également capitaine de l'équipe de Fed Cup de Grande-Bretagne :

Judy Murray

Une minute de silence déjà après les attentats de 2006. En 2006, Wimbledon avait également observé une minute de silence en hommage aux 52 personnes décédées le 7 juillet 2005 lors d'une série d'explosions coordonnées dans les transports publics londoniens. L'horaire des rencontres n'avait cependant pas été affecté. Trente-huit ressortissants étrangers, dont 30 Britanniques, ont été tués le 26 juin dernier dans une attaque perpétrée par un étudiant tunisien de 23 ans qui a visé des vacanciers sur la plage et au bord des piscines d'un hôtel de Port El Kantaoui, près de Sousse.