Wimbledon : Federer rejoint Djokovic en finale

  • A
  • A
Wimbledon : Federer rejoint Djokovic en finale
Roger Federer a offert un récital aux spectateurs du Centre Court, vendredi après-midi.@ Toby MELVILLE/AFP
Partagez sur :

ÉTERNEL - Le Suisse s'est qualifié vendredi aux dépens du héros local, l'Ecossais Andy Murray, battu en trois sets.

Roger Federer est éternel. A 34 ans, le Suisse s'est qualifié vendredi pour la finale de Wimbledon pour la dixième fois de sa carrière. Le n°2 mondial, auteur d'un récital, a dominé en trois manches l'Ecossais Andy Murray dans un remake de la finale de l'édition 2012 (7-5, 7-5, 6-4). De remake, il s'agira aussi en finale puisque le Bâlois, déjà sept fois vainqueur sur le gazon londonien, retrouvera dimanche le Serbe Novak Djokovic, qui l'avait battu l'an dernier.

Federer l'emporte après une faute en coup droit de Murray :



Un Federer en lévitation. Cette demi-finale entre le préféré des Britanniques, vainqueur en 2013, et le septuple vainqueur du trophée (2003 à 2007, 2009 et 2012) fleurait bon le grand match. Les spectateurs du Centre Court n'ont pas été déçus. Federer a toujours été le plus zen dans les moments chauds. Le Suisse remporta ainsi la première manche sur le premier break de la partie, à 6-5. Mais le tournant de la rencontre a sans aucun doute eu lieu dans le deuxième set. A 5-4 Federer, Murray a sauvé six balles de deuxième set au cours d'un jeu d'anthologie, où les deux joueurs ont rivalisé d'audace. Guère affecté par la perte de ce jeu de près d'un quart d'heure, Federer a au contraire embrayé sur son service (20 aces sur la rencontre et 76% de premières balles !) avant de breaker Murray dans la foulée. 7-5, 7-5...



"Jeune de 33 ans : Federer est le joueur le plus âgé à atteindre la finale de Wimbledon depuis Ken Rosewall (39 ans et 246 jours) en 1974."

Federer a été fort, très fort, trop fort pour Murray. Mené deux sets à rien, l'Ecossais a une dernière fois subi les foudres du Suisse, à 5-4 sur son service. A 0-15, Federer a réalisé un passing de revers d'anthologie avant de conclure sur sa première balle de match, à 30-40.  "Il y avait tellement d'attente autour de ce match, qu'il fallait rester concentré et prendre les jeux les uns après les autres. Mais j'ai vraiment bien joué aujourd'hui", a admis Federer. Oh que oui ! Outre son efficacité au service - une constante depuis le début du tournoi -, le Suisse a été très propre, avec seulement 11 fautes directes. Murray n'en a pas commis beaucoup plus (17), ce qui a débouché sur l'un des matches les plus spectaculaires tennistiquement parlant depuis des mois (voire des années). On en attend autant de la finale, dimanche, où Djokovic devra être à son top pour contrarier ce Federer-là, qui n'a jamais semblé aussi proche d'accrocher un 18e Majeur à son palmarès...