Volley - TQO : la France, battue par la Russie, pas encore aux JO

  • A
  • A
Volley - TQO : la France, battue par la Russie, pas encore aux JO
@ AFP
153 partages

La "Team Yavbou" s'est inclinée en finale du TQO de Berlin, dimanche soir. Il reste une dernière chance aux Français d'aller aux JO, lors d'un tournoi de qualification fin mai au Japon. 

Un coup de massue sur la longue route pour Rio. L'équipe de France de volley s'est inclinée contre la Russie en finale du Tournoi de qualification olympique (TQO) de Berlin, dimanche soir, sur le score de 3 sets à 1 (25-14, 16-25, 23-25, 21-25). Les Russes, champions olympique en titre, décrochent donc leur ticket pour les JO et défendront leur titre au Brésil. Les hommes du sélectionneur Laurent Tillie, irrésistibles toute la semaine, ont donc vécu une véritable désillusion. Les champions d'Europe en titre n'ont cependant pas perdu tout espoir de voir la plage de Copacabana. En effet, ils auront une dernière chance lors d'un tournoi de qualification, fin mai au Japon. 

La revanche de la Russie. Avant de retenter leur chance d'ici quelques mois, la "Team Yavbou" devra digérer cette défaite. Entrés dans la partie comme des morts de faim, les Bleus ont dévoré les Russes au terme d'un premier set survolé comme rarement (25-14). Mais les Russes ne sont pas champions olympiques par hasard. Les géants de l'Est ont alors accéléré, pour revenir à un set partout, avant de prendre le dessus dans un troisième set très accroché (23-25). La perte de cette manche a assurément été le tournant du match, les Français mettant un temps fou à se remettre à l'endroit dans le quatrième set. 

Malgré une résistance admirable en fin de rencontre, les Russes ont logiquement conclu la rencontre après une dernière manche dominée de bout en bout (21-25). La Russie, battue par la France lors de la phase de groupes, a parfaitement pris sa revanche. La "Team Yavbou" n'a donc perdu qu'un seul match lors de ce TQO, mais le plus important de tous. Heureusement pour les partenaires de la star Earvin Ngapeth, ils leur restent une dernière chance, au Japon, en mai prochain. Cette fois-ci, ils n'auront plus de filet de sécurité.