Violents incidents en marge du match Nice-Naples

  • A
  • A
Violents incidents en marge du match Nice-Naples
Les incidents ont eu lieu au niveau de l'échangeur de Saint-Isidore, sur l'autoroute A8.@ Capture d'écran @itsultralife01
Partagez sur :

PAS TRÈS AMICAL - Le match entre Nice et Naples, dimanche soir, a donné lieu à des incidents sur l'aire d'autoroute jouxtant le stade.

Les supporters du club italien de Naples n'ont pas attendu les matches à enjeu pour se faire remarquer. Dimanche, peu de temps avant la rencontre amicale qui devait opposer l'OGC Nice au Napoli, à l'Allianz Riviera, de violents affrontements ont éclaté au niveau de l'échangeur de Saint-Isidore, sur l'autoroute A8, non loin du stade.

D'après les informations du quotidien Nice-Matin, les incidents ont commencé plusieurs heures avant la rencontre quand quelque 200 supporters italiens ont garé leurs voitures le long de la bretelle d'autoroute. Ils auraient alors commencé à lancer des projectiles - bouteilles, pierres, fumiègenes - contre leurs homologues niçois, "pourtant présents en faible nombre" d'après Nice-Matin, puis contre les forces de l'ordre. "Ces affrontements ont été très brefs, pas plus de quinze minutes, mais très violents", a indiqué Marcel Authier, directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes.



Certains supporters ont utilisé des barres de fer et des bâtons. Dans les échauffourées, trois policiers ont été légèrement blessés, des véhicules de police dégradés et plusieurs feux de broussaille, sans gravité, occasionnés par des fumigènes. La police n'a procédé à aucune arrestation mais a refoulé les supporteurs italiens, dont certains portaient des cagoules et des casques, vers l'Italie.



"Il faut une réponse ferme." Le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a regretté ces incidents, lundi matin, dans un communiqué posté sur Facebook. "Je condamne avec la plus grande fermeté ces affrontements inacceptables et souhaite un prompt rétablissement aux policiers blessés que je tiens à assurer de mon indéfectible soutien", a écrit le député du groupe Les Républicains. "Je souhaite que les auteurs soient rapidement identifiés, interpellés et sanctionnés avec toute la sévérité qui s’impose. Il faut une réponse ferme, intransigeante et des sanctions exemplaires face à ces comportements intolérables." Malgré ces incidents, la rencontre a pu avoir lieu et le Gym l'a emporté (3-2), signant sa deuxième victoire de prestige de la semaine après un premier succès, mardi, contre les Turcs de Galatasaray (4-0).