VIDÉO - Rugby : l'hommage émouvant d'Aurillac à son joueur décédé

  • A
  • A
VIDÉO - Rugby : l'hommage émouvant d'Aurillac à son joueur décédé
La compagne et le frère de Louis Frajfowski ont donné le coup d'envoi du match Aurillac-Oyonnax.@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

Louis Fajfrowski est décédé le 10 août après un malaise dans les vestiaires du stade Jean-Alric. Sonné après un choc sur le terrain, il avait pu se relever avec l'aide des soigneurs avant de décéder quelques minutes plus tard.

VIDÉO

Un peu plus d'une semaine après le décès de Louis Fajfrowski, lors d'un match de préparation, son club d'Aurillac a rejoué dimanche, pour la 1ère journée de Pro D2. L'occasion pour les joueurs, le staff et les supporters de lui rendre un hommage appuyé. La compagne du jeune homme et son frère ont donné le coup d'envoi du match face à Oyonnax, décalé à dimanche pour permettre aux joueurs d'assister aux obsèques de leur ami vendredi. Joueurs et supporters ont également communié lors d'une minute de silence en hommage à Louis Frajfowski.

Maillot hommage. Dimanche à l'entraînement, les joueurs portaient un maillot blanc frappé du numéro 14 de leur coéquipier et de son prénom. Puis ils ont enfilé un maillot rouge et bleu avec ses initiales, LF, brodées au-dessus du logo du Stade aurillacois. Ils le porteront toute la saison. André Bester, le coach sud-africain d'Aurillac, a accroché dans le couloir d'accès à la pelouse le portrait de Louis. "C'est pour qu'ils l'aient à l'esprit toute l'année, à chaque fois qu'ils entreront sur le terrain", a-t-il glissé. Pour la petite histoire, Aurillac l'a emporté 20-19.

Autopsie pas concluante. Louis Fajfrowski est décédé le 10 août après un malaise dans les vestiaires du stade Jean-Alric. Sonné après un choc sur le terrain, il avait pu se relever avec l'aide des soigneurs avant de se rendre par ses propres moyens aux vestiaires, accompagné d'un médecin. Là, il a alors perdu connaissance à plusieurs reprises. Pris en charge par le service médical et les secours arrivés sur place, il n'a pas pu être ranimé. Sa mort a ranimé le débat sur la violence des chocs dans le rugby mais l'autopsie n'a pas révélé la cause exacte du décès. Le club du Cantal a lancé une cagnotte en ligne pour soutenir la famille du défunt. Dimanche, près de 22.000 euros, versés par plus de 700 participants, avaient été récoltés.