VIDÉO - JO de Rio 2016-50km marche : le calvaire de Yohann Diniz

  • A
  • A
VIDÉO - JO de Rio 2016-50km marche : le calvaire de Yohann Diniz
Au bout de la souffrance, Diniz a terminé sa course avec le sourire.@ JEWEL SAMAD / AFP
Partagez sur :

UN HÉROS NOMMÉ DINIZ - Malade, le Français a vécu un véritable calvaire lors de sa course olympique. Héroïque, il a tout de même réussi à finir son 50 km marche, défiant son corps, la chaleur et la souffrance.

VIDEO

Un rêve qui s'envole, une fois de plus. Yohann Diniz a encore été victime de la malédiction qui le prive de médaille depuis 2007 dans les championnats du monde et les Jeux olympiques. Diminué par des problèmes intestinaux, quasiment incapable de continuer son 50 km marche à partir de la mi-course, le recordman du monde a vécu une journée terrible à Rio mais il est parvenu à terminer sa course au bout de la souffrance. Récit de cet héroïque calvaire qui s'inscrit déjà comme l'une des images les plus marquantes de ces Jeux olympiques.

1. Tout avait si bien commencé…

Huit heures du matin à Rio, départ du 50 km marche. Yohann Diniz est favori, mieux préparé que jamais pour aller décrocher sa première médaille olympique, enfin. En pleine confiance, le Français semble glisser sur le bitume. Il n'hésite pas à dynamiter la course, prenant rapidement plusieurs dizaines de mètres d'avance. Un début de course tellement parfait que l'on se dit que cette fois-ci, la médaille ne pourra pas lui échapper.

2. Et puis soudain, le choc

Après plus de trente kilomètres en tête, Yohann Diniz est soudain victime d'une énorme défaillance. Souffrant, malade, le Tricolore doit s'arrêter sur sa lancée. Des problèmes intestinaux l'empêchent de garder son rythme, et la chaleur étouffante commence à se faire sentir. Diniz est contraint de s'arrêter sur le bord de la route. Alors que l'abandon semblait tout proche, le Français finit par se relever, magnifiquement soutenu par le Canadien Evan Dunfee, qui l'encourage d'une amicale tape sur l'épaule. Le recordman du monde reprend sa course.

3. La lourde chute et l'inquiétude

Vite lâché, au bord de la rupture, Yohann Diniz continue de s'accrocher alors que toutes ses chances de médaille sont d'ores et déjà envolées. Mais le Français veut terminer une course olympique, ce qui ne lui est jamais arrivé. Victime de saignements au niveau des intestins, le calvaire continue jusqu'à une terrible chute qui le frappe en plein effort. Le Tricolore qui s'écroule au sol, est vite soigné par l'équipe médicale, mais souhaite encore prolonger l'effort. Il reprend sa course dans l'inquiétude, sans que personne ne réussisse à le convaincre de renoncer.

4. Au bout de lui-même, l'exploit

En immense champion, Yohann Diniz défie la souffrance et la chaleur. Il continue malgré d'autres arrêts, refusant d'abandonner. Le Français réussit même à limiter l'écart avec les meilleurs, qui sont eux aussi en grande souffrance sous un soleil de plomb. Héroïque, il va même boucler son 50 km marche avec le sourire, à moins de six minutes du premier, et à une improbable 8ème place. Au bout du bout de la souffrance, Diniz n'a certes pas décroché l'or, mais son tempérament a suscité l'admiration de tout le monde. Une performance aussi inhumaine que magnifique, et vraisemblablement l'une des images de ces JO qui restera longtemps dans l'histoire.