Vendée Globe : Thomson creuse son avance devant Le Cléac'h

  • A
  • A
Vendée Globe : Thomson creuse son avance devant Le Cléac'h
Le trio de tête reste inchangé vendredi matin par rapport à jeudi matin : Thomson, Le Cléac'h, Josse. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Le Gallois de 42 ans a encore un peu plus creusé l'écart jeudi avec son poursuivant direct, le Français Armel Le Cléac'h. 

Vendredi matin, Alex Thomson avait un peu plus creusé son avance dans le trio de tête, qui par ailleurs reste inchangé depuis jeudi matin

À 177 km de Le Cléac'h. Le Gallois (Hugo Boss) filait à 95,48 milles nautiques devant le Français Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII), soit environ 177 km. En troisième position figurait Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), une dizaine de km derrière le double vainqueur de la Solitaire du Figaro. Dans le top 10, le classement reste inchangé vendredi mis à part le passage de la 6e à la 5e place du bizuth Morgan Lagravière (Safran), passant devant Paul Meilhat (SMA).

Naviguer pied au plancher ? "C'est invivable". Les bateaux de tête ont déboulé au large du Brésil à près de 20 nœuds et les moyennes s'affolent : 464 milles en 24 heures pour Thomson, 431 milles pour Le Cléac'h. Après le passage toujours délicat du Pot au Noir, les premiers Imoca (monocoques de 18,28 m) peuvent savourer la navigation dans les alizés et renouer avec les hautes vitesses dans un vent régulier et chaud. Mais cette navigation n'est pas confortable pour autant, loin de là. Le fait de naviguer pied au plancher demande beaucoup d'attention et génère de la fatigue, comme l'a expliqué Sébastien Josse : "la mer n'est pas un billard, le bateau ricoche. À bord, on a du mal à se déplacer. Quand les bateaux dépassent 18-19 nœuds, c'est invivable. C'est bruyant, ça secoue, c'est humide. Cette nuit je n'ai pas pu dormir car il y avait de la houle de face". Le vent va tourner progressivement au nord au cours des deux prochains jours en se renforçant et les trajectoires vont s'incurver vers le sud-est.


Le Top 10 vendredi à 5 heures :

  • 1 -

    Alex Thomson (Hugo boss)

  • 2 -

    Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) à 95,48 milles nautiques du premier 

  • 3 -

    Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) à 100,67 mn

  • 4 -

    Vincent Riou (PRB) à 136,23 mn

  • 5 -

    Morgan Lagravière (Safran) à 208,25 mn

  • 6 -

    Paul Meilhat (SMA) à 215 mn

  • 7 -

    Jérémie Beyou (Maître Coq) à 317,94 mn

  • 8 -

    Yann Elies (Quéguiner-Leucémie Espoir) à 478,07 mn

  • 9 -

    Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) à 616,86 mn

  • 10 -

    Jean-Pierre Dick (Saint-Michel-Virbac) à 647,86