Vendée Globe : Thomson colle aux basques de Le Cléac'h

  • A
  • A
Vendée Globe : Thomson colle aux basques de Le Cléac'h
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Après avoir longé les Canaries à très faible allure, les deux marins ont retrouvé un vent de sud-est d'une vingtaine de noeuds "et les compteurs commencent à s'affoler".

Armel Le Cléac'h a été le premier à reprendre de la vitesse au large des Açores, mais sans parvenir toutefois à décrocher Alex Thomson qui avait même tendance à récupérer quelques milles dimanche matin.

108 milles d'avance sur son concurrent gallois. Au pointage de 8h, le skipper français de Banque Populaire VIII se trouvait à 1.379 milles de l'arrivée aux Sables d'Olonne (France) et filait à 18 noeuds. Il comptait 108 milles d'avance sur son concurrent gallois qui progressait lui à 20 noeuds à la barre de Hugo Boss. En 24 heures, Thomson a repris 20 milles à Le Cléac'h.

Après avoir longé les Canaries à très faible allure, les deux marins ont retrouvé un vent de sud-est d'une vingtaine de noeuds "et les compteurs commencent à s'affoler", selon les organisateurs. Ils soulignent cependant que si le Français, deux fois deuxième de cette prestigieuse course en solitaire autour du monde sans escale et sans assistance, a touché ce flux en premier, il ne l'a pas fait avec suffisamment d'avance temporelle "pour faire le break sur Alex Thomson (Hugo Boss), toujours dans son sillage".

Le Cléac'h et Thomson sont maintenant engagés dans "un très long bord tribord amures (progression dans un vent qui touche les voiles par la droite, ndlr) jusqu'à la latitude des Sables d'Olonne, une course de vitesse qui sera déterminante avant de pénétrer dans une dorsale (axe de hautes pressions où le vent est généralement faible, ndlr) redoutée pour le sprint final dans le golfe de Gascogne..."