Vendée Globe : que sont les fameux Quarantièmes rugissants ?

  • A
  • A
Vendée Globe : que sont les fameux Quarantièmes rugissants ?
Hugo Boss et son skippeur Alex Thomson ont été les premiers à entrer dans les 40èmes rugissants.@ Loïc VENANCE/AFP
Partagez sur :

VOILE - Les leaders de la course autour du monde en solitaire sont actuellement dans un endroit stratégique de l'épreuve, les 40èmes rugissants.

Malgré la casse de l'un de ses foils, le Gallois Alex Thomson continue de mener grand train sur le Vendée Globe. Le skippeur d'Hugo Boss, qui possède quelque 100 milles nautiques d'avance jeudi matin, a été le premier concurrent à entrer dans les 40èmes sud, que l'on surnomme aussi les 40èmes rugissants, cette zone située entre les 40ème et 50ème parallèles sud. Et là, l'univers change.

Entendu sur Europe 1
C'est une zone où il y a beaucoup de mer, de vagues et de vent

"Rugissants" car venteux. François Gabart, dernier Vainqueur du Vendée Globe, de passage à Europe 1, nous décrit le souffle du Sud : "Les 40èmes relient un peu les trois océans, Atlantique, Indien et Pacifique. C'est une zone où il y a beaucoup de mer, de vagues et de vent. Il faut savoir que les tempêtes tournent autour de l'Antarctique sans buter contre aucune côte, ce qui dessine un univers assez spécial qui fascine, qui attire mais qui fait peur aussi." On comprend dès lors pourquoi ces 40èmes sud ont été surnommés "rugissants".

Entendu sur Europe 1
On entre dans un endroit où il faut être vigilant sur tout

François Gabart insiste sur la transition brutale qui s'opère entre les alizés chauds le long des côtes du Brésil, que les skippeurs empruntent pour contourner l'anticyclone de Saint Hélène, à du vent trés froid et une mer qui perd 4, 5, 6 degrés... "Au début, c'est assez agréable, on va très vite sur une mer plate", se souvient le vainqueur de l'épreuve 2012-13. "Et en même temps, on se rend compte rapidement que l'on s'engrouffre dans le tunnel des mers du Sud et que nous ne pouvons plus faire marche arrière. La porte de sortie est loin. On entre dans un endroit où il faut être vigilant sur tout, très concentré. Tout problème technique doit être réglé vite, même chose en cas de pépin de santé qui peut prendre des proportions extêmes dans ces mers du Sud."

Armel Le Cléac'h lui aussi dans les 40èmes. Après Alex Thomson, Armel Le Cléac'h, actuel dauphin du Gallois sur son bateau Banque populaire, est lui aussi entré dans les 40èmes mercredi. Il confirme, vidéo à l'appui, qu'il s'agit bien d'une zone hostile où la grisaille domine…

Malgré la traversée des 40èmes rugissants, Alex Thomson conserve un excellent rythme. Dans l'après-midi de jeudi, il devrait laisser dans son sillage Bonne-Espérance, le premier des trois grands caps de ce tour du monde, après 19 jours de navigation seulement. Soit quatre jours de mieux que la performance record établie sur la dernière édition par Armel le Cléac'h…