Vendée Globe : Les premiers skippers quittent le ponton

  • A
  • A
Vendée Globe : Les premiers skippers quittent le ponton
@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Plusieurs centaines de milliers de spectateurs sont attendus pour assister au départ de la course à la voile la plus folle.

Les premiers skippers du 8e Vendée Globe ont commencé à quitter peu avant 9h le ponton où leurs bateaux étaient amarrés depuis trois semaines aux Sables-d'Olonne, avant le départ de la course qui sera donné à 13h02.

Le premier voilier, celui de l'Espagnol Didac Costa (One Planet One Ocean), a appareillé à 8h50 précises, sous les yeux de milliers de spectateurs, amassés sur les quais. "J'ai très envie de commencer, je me sens un peu nerveux, un peu plus qu'hier et je suis surtout très impressionné par la foule", a-t-il déclaré. "Je suis le premier à partir mais je ne serai pas le premier à revenir", a-t-il plaisanté.
L'Imoca de Paul Meilhat (SMA) a ensuite largué les amarres, suivi de celui du Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), arrivé comme une rock star sur le ponton. Les vingt-six autres concurrents devaient quitter le ponton au rythme d'un toutes les quatre minutes.

Le dernier bateau, PRB, barré par Vincent Riou, vainqueur de ce tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance en 2005, devait fermer la marche à 10h42. Les 29 skippers attendront le top départ, donné par le prince Albert de Monaco à 13h02. La ligne de départ se situe à trois milles nautiques du littoral. Plusieurs centaines de milliers de spectateurs sont attendus pour assister au départ de la course à la voile la plus folle, surnommée l'"Everest des mers". Un bon nombre avait pris position dès les premières heures de la matinée le long du chenal.

Les organisateurs s'attendaient à ce qu'environ 14.000 personnes embarquent à bord de 600 à 800 embarcations de tous types pour être aux plus près des voiliers quand le signal sonore retentira.
Le vainqueur de cette course, longue de quelque 40.000 kilomètres (21.000 milles nautiques) et qui se court sur des Imoca (monocoques de 18,28m), est attendu autour du 20 janvier aux Sables-d'Olonne.