Vendée Globe : le Japonais Kojiro Shiraishi contraint à l'abandon

  • A
  • A
Vendée Globe : le Japonais Kojiro Shiraishi contraint à l'abandon
Le skipper japonais est contraint d'abandonner la course en solitaire@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Pourtant à la douzième place, le skipper japonais est contraint à l'abandon après avoir cassé son mât.

Le Japonais Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh) a indiqué dimanche matin qu'il avait cassé son mât alors qu'il se trouvait en 12e position du Vendée Globe. Quelques heures plus tard, l'organisation de la course en solitaire annonce son abandon.

Une météo défavorable. La violence des vents de ce week-end ont eu raison du monocoque de Kojiro Shiraishi. Le skipper nippon avait indiqué samedi en fin de journée que le vent était encore monté d'un cran. La dépression qui règne sur quasiment l'ensemble des mers du Sud a provoqué plusieurs avaries, notamment celle de Jérémie Beyou (Maître Coq) qui a dû affaler sa grand-voile dans la nuit.

Des dégâts trop importants. L'espar de l'Imoca s'est brisé au-dessus du deuxième étage de barres de flèche, vers 3h30. "Le Japonais n’est pas en danger" avait annoncé le site du Vendée Globe avait annoncé dans la matinée. Shiraishi était resté en contact avec son équipe à terre pour évaluer les dégâts et la possibilité de poursuivre la course. Mais finalement l'avarie a eu raison de la course. 

Après Bertrand de Broc, Tanguy de Lamotte, Morgan Lagravière ou encore Jeff Pelet, le Japonais Kojiro Shiraishi s'ajoute à la désormais longue liste des skippers contraints à l'abandon à cause d'une avarie matérielle.