Un but = un mort... la malédiction Ramsey se poursuit

  • A
  • A
Un but = un mort... la malédiction Ramsey se poursuit
Aaron Ramsey samedi dernier face à Tottenham.@ IKimages / AFP
Partagez sur :

FOOT - Une célébrité qui meurt au lendemain d'un but du joueur d'Arsenal ? La malédiction qui poursuit Aaron Ramsey s'est encore observée dimanche dernier avec le décès de Nancy Reagan.

La malédiction est tenace. A chaque fois qu'Aaron Ramsey, joueur de football à Arsenal, marque un but, une célébrité meurt le lendemain. Et le dernier exemple date de quelques jours avec le décès de l'ex-Première dame des Etats-Unis, Nancy Reagan. 

Nancy Reagan. Le milieu de terrain de 25 ans a marqué un but samedi après-midi, face à Tottenham (2-2). Si cette performance n'a pas permis à son équipe de gagner, la malédiction, elle, a encore frappé. Le lendemain, Nancy Reagan, veuve de l'ancien président des Etats-Unis, rendait en effet l'âme.

Le troisième décès depuis janvier. Et ce n'est que le dernier cas d'une longue liste qui a commencé en 2011 ! Depuis le 1er janvier 2016, deux autres disparitions ont suivi de près les buts de l'international gallois : David Bowie le 10 janvier et Alan Rickman le 14 janvier.

Ben Laden, Robin Williams, Paul Walker au "palmarès" du joueur. Avec ces trois décès en l'espace de trois mois, Aaron Ramsey égale son record de 2011, année où il avait marqué la veille de la mort d'Oussama Ben Laden (2 mai), de Steve Jobs (5 octobre) et de Mouammar Kadhafi (20 octobre). Whitney Houston (11 février 2012), Robin Williams (11 août 2014) et Paul Walker (30 novembre 2013) figurent aussi au triste "palmarès" du footballeur qui va peut-être finir par se poser des questions avant de mettre la balle au fond.