Ultra-Trail : 2.300 coureurs s'élancent pour 170 km autour du Mont-Blanc

  • A
  • A
Ultra-Trail : 2.300 coureurs s'élancent pour 170 km autour du Mont-Blanc
@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Parmi les coureurs, on ne compte que 13% de femmes pour cette course, parmi les plus réputées dans le monde du trail. 

Deux mille trois cents coureurs se sont élancés vendredi pour un périple de 170 km et 10.000 mètres de dénivelé positif autour du "Toit de l'Europe", à l'occasion de la 14e édition de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc.

Encore trop peu de femmes. Les participants, dont seulement 13% de femmes, sont partis à 18h00 de la place de l'église de Chamonix au rythme de "Conquest of Paradise" de Vangelis, hymne de cette course de tous les superlatifs. Âgés de 43 ans en moyenne, venus du monde entier, ils ont jusqu'à dimanche à 16h30 pour boucler, de jour comme de nuit, ce tour traversant 19 communes, trois pays (France, Suisse, Italie) et de nombreux cols dont les plus élevés culminent à plus de 2.500 mètres d'altitude. La météo ne devrait pas perturber l'épreuve mythique de la course en montagne, qui a connu par le passé chutes neige, rafales de vent et débordements de torrent. Soleil et chaleur dépassant les 30°C sont attendus ce week-end à Chamonix.

Arrivée prévue samedi à 14h30. La course réunit une foule d'amateurs mais aussi des athlètes de niveau international. Les plus rapides devraient arriver à Chamonix samedi vers 14h30. En 2015, le Français Xavier Thévenard, déjà vainqueur en 2013, avait remporté l'épreuve chez les hommes en 21 heures 09 minutes et 15 secondes. Chez les femmes, c'est la Française Nathalie Mauclair qui l'avait emporté en 25 heures 15 minutes et 33 secondes.

La course de tous les superlatifs. Cette course en semi-autonomie nécessite la mobilisation de 2.000 bénévoles et 80 infirmiers tout au long du parcours pour ravitailler et soigner les coureurs. Quelque 400 kilos de saucisson, 9.000 bananes et 9.700 litres de soupes sont distribués aux sportifs durant l'épreuve.