Turquie : l'entraîneur de Galatasaray sur la sellette

  • A
  • A
Turquie : l'entraîneur de Galatasaray sur la sellette
Jan Olde Riekerink n'obtient pas les résultats escomptés par son club@ ADEM ALTAN / AFP
Partagez sur :

La direction du club turc aurait déjà décidé de se séparer de son entraîneur néerlandais.

L'avenir de l'entraîneur néerlandais de Galatasaray, Jan Olde Riekerink, fragilisé par de mauvais résultats en championnat mais quand même sur le podium, est suspendu à une réunion extraordinaire du directoire du club turc mardi, selon les médias locaux.

Des résultats qui ne sont pas à la hauteur. Arrivé l'année dernière sur le banc des "Lions" d'Istanbul, le Néerlandais est vivement critiqué cette saison pour ses résultats en championnat. L'équipe, classée troisième du championnat, est à cinq points du leader Besiktas, et à trois du Basaksehir Istanbul, son dauphin. La défaite de Galatasaray à domicile, dimanche face à la modeste équipe de Kayserispor (1-2), pourrait avoir enfoncé le dernier clou du cercueil de Riekerink.

Un renvoi imminent ? Signe de l'exaspération des supporters, des "Riekerink, démission !" sont montés des gradins pendant cette rencontre. La direction a déjà décidé de s'en séparer, selon l'agence de presse turque Dogan. Interrogé mardi par le quotidien sportif Fanatik, le technicien néerlandais a affirmé ne pas avoir été contacté par la direction du club. "Il serait normal que je sois le premier informé de la décision qui sera prise lors de cette réunion" du directoire, a-t-il ajouté.

Riekerink, 53 ans, a remporté la Coupe de Turquie avec Galatasaray l'année dernière, mais terminé sixième du championnat, un classement loin des exigences de la direction du club vingt fois couronné champion dans son histoire. Ce résultat était d'autant plus décevant que le club, fondé en 1905 par les étudiants du lycée francophone Galatasaray, avait suscité beaucoup d'attentes avec le recrutement de l'international allemand Lukas Podolski.

Un poste difficile à garder. Le banc de Galatasaray est réputé particulièrement brûlant : le prédécesseur de Riekerink, le Turc Mustafa Denizli, avait été contraint de démissionner au bout de trois mois. Et aucun technicien n'y a passé plus d'une saison complète depuis Fatih Terim (2011-2013).