Tsonga impuissant contre l'immense serveur Karlovic

  • A
  • A
Tsonga impuissant contre l'immense serveur Karlovic
@ LEON NEAL / AFP
Partagez sur :

DÉCEPTION - Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé dès le troisième tour de Wimbledon par le Croate Ivo Karlovic en quatre sets. 

Difficile de remporter un match quand votre adversaire sert 41 aces en quatre sets ! Demi-finaliste à Roland-Garros, le Français Jo-Wilfried Tsonga a cédé dès le troisième tour face au redoutable serveur croate Ivo Karlovic. Le Manceau s'est incliné en quatre manches (7-6[3], 4-6, 7-6[2], 7-6[9]). 

Karlovic ne réussit pas à Tsonga. Tsonga avait déjà chuté contre le géant des Balkans (2,11 m) au troisième tour en 2009, année où Karlovic avait atteint pour la première fois les quarts de finale. Depuis le début du tournoi, le 25e mondial carbure à fond dans ce domaine, avec 42 aces passés au premier tour et 53 au deuxième. Forcément, sa régularité dans ce domaine, encore affichée samedi sur le court N.3 a fait bien du mal au Français qui n'a eu de rares occasions de le faire tanguer (1 seule balle de break à se mettre sous la dent).

Une mauvaise série. C'est la troisième année consécutive que Tsonga échoue avant les quarts du tournoi britannique, où il avait disputé deux demi-finales en 2011 et 2012. Contraint à l'abandon au deuxième tour il y a deux ans contre le Letton Ernests Gulbis, le Manceau, 30 ans, avait subi l'an passé en huitièmes la rude loi du Serbe Novak Djokovic, lauréat du tournoi.

En manque de rythme ? Pour la première fois depuis 2010, Tsonga n'avait pu disputer de tournoi préparatoire sur herbe à cause d'une blessure à une cuisse, ressentie lors de sa demi-finale perdue à Roland-Garros contre Stan Wawrinka. Dès le début du tournoi, "Jo" est passé tout près de la sortie face au Luxembourgeois Gilles Muller. Son deuxième tour contre l'Espagnol Albert Ramos avait tourné au décrassage (6-3, 6-4, 6-4). Mais le vétéran Karlovic, en passe de réaliser à 36 ans (et 134 jours) l'une des saisons les plus abouties de sa carrière, a décidé de mettre un terme à l'aventure du Français.