Trophée des champions : Paris et Lyon, dynamiques inversées

  • A
  • A
Trophée des champions : Paris et Lyon, dynamiques inversées
L'an dernier, Lyon et le PSG s'étaient séparés sur un match nul à Gerland (1-1). @ KSIAZEK/AFP
Partagez sur :

Le PSG et Lyon s’affrontent samedi soir lors du Trophée des champions, à Montréal. Mais les deux clubs arrivent dans un état de forme totalement opposé.

A Paris les sourires, à Lyon les grimaces. En grossissant à peine le trait, l’image résume la préparation respective du PSG et de l’OL, premier et deuxième du dernier championnat, qui s’affrontent samedi soir pour le Trophée des champions, à Montréal. Les Parisiens, forts de victoires convaincantes en amical face à Benfica (3-2), la Fiorentina (4-2) et Manchester United (2-0), arrivent déjà lancés pour s’offrir un premier titre cette saison. A l’inverse, les jeunes Lyonnais ont été humiliés par Arsenal (6-0) et battus par Villareal (2-0), tout en déplorant les blessures des milieux de terrain Clément Grenier et Gueïda Fofana. Europe1.fr passe en revue l’état des troupes parisiennes et lyonnaises avant le premier duel de la saison.

  • Le PSG

La forme de l’équipe : déjà au top
A Paris, tout va (presque) bien. Sur le terrain, les matches amicaux ont été convaincants, avec une victoire dans l’International Champions Cup, un tournoi de prestige disputé dans le cadre de la tournée nord-américaine du club parisien. Le PSG a d’abord pris le meilleur sur le Benfica Lisbonne (3-2), puis sur les Italiens de la Fiorentina (4-2), avant d’être battus aux tirs au but par Chelsea malgré un excellent match (1-1, 5-6 t.a.b.). Jeudi, pour leur dernier match de préparation, les Parisiens ont terminé par une belle victoire sur Manchester United (2-0), avec un groupe pratiquement au complet.

Les joueurs : Augustin se révèle
Avec cinq buts en cinq matches, la révélation de la préparation parisienne se nomme Jean-Kévin Augustin. Le jeune attaquant de 18 ans, formé au club, a profité du temps de jeu accordé par son entraîneur Laurent Blanc pour démontrer ses qualités de vitesse, son culot et une finesse technique étonnante pour son âge. Le garçon a également multiplié les occasions de but, avec notamment un superbe mouvement amenant le but d’Ibrahimovic face à Chelsea. Avec cette préparation réussie, Augustin pourrait bien gratter un peu de temps de jeu au sein de l’effectif pléthorique du PSG. Un bémol : on écrivait la même chose l’été dernier sur Jean-Christophe Bahebeck, aujourd’hui sur le départ…

Le mercato : Di Maria arrive, Motta veut partir
Ce n’est qu’une question de jours, voire de quelques heures : Angel Di Maria va (enfin) poser ses valises à Paris. Après des semaines d’un long feuilleton, l’Argentin devrait être transféré de Manchester United contre un chèque de 63 millions d’euros. "El Angelito", qui peut jouer aussi bien au milieu du terrain que sur les ailes de l’attaque, apportera sa technique, sa vitesse et son expérience du très haut niveau. Autre roman de l’été : Thiago Motta. L’Italien a demandé à ses dirigeants de partir, sans suite pour le moment. A noter l’intégration progressive des deux premières recrues parisiennes, le gardien allemand Kevin Trapp, probablement titulaire contre Lyon, et de Benjamin Stambouli, le milieu de terrain français.

  • L’OL

La forme de l’équipe : une préparation inquiétante
Quatre défaites en cinq matches amicaux, le bilan de la préparation lyonnaise est proche de la catastrophe. Les deuxièmes du dernier championnat de France ont d’abord perdu contre Sion (1-0) et le PSV Eindhoven (2-0), avant de réagir face à l’AC Milan (victoire 2 à 1). Mais les Lyonnais se sont ensuite fait humilier par Arsenal (6-0), lors d’un tournoi amical à Londres, avant de subir une nouvelle défaite contre Villareal (2-0), quelques jours plus tard. Pas très rassurant avant d’affronter l’ogre parisien…

Les joueurs : Jean-Michel Aulas accuse
"Avant, c'était une bande de copains. Aujourd'hui, c'est une équipe de stars avec de gros salaires." La sortie, cinglante, est l’œuvre de Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, dans une interview au journal L’Equipe, daté de mercredi. Après avoir prolongé de nombreux jeunes joueurs, comme Fékir, Tolisso ou Lopes, le boss lyonnais a mis la pression sur son effectif, qui visera cette saison au minimum une place sur le podium en Ligue 1 et un beau parcours en Ligue des champions. "La meilleure réponse qu'on puisse lui donner c'est sur le terrain", a répondu le capitaine de l’OL, Maxime Gonalons, interrogé vendredi. Jean-Michel Aulas n’en attend pas moins.

Le mercato : l’obligation de recruter
La préparation lyonnaise a surtout été marquée par les nouvelles blessures des milieux de terrain Clément Grenier et Gueïda Fofana. Absents toute la saison dernière, les deux joueurs ont rechuté cet été, et ne refouleront pas les pelouses avant le mois de janvier, dans le meilleur des cas. Face à ces pertes majeures pour le club, les dirigeants lyonnais sont dans l’obligation de recruter dans l’entrejeu. L’Equipe parle ainsi d’un intérêt de l’OL pour Mathieu Valbuena, l’international français du Dynamo Moscou, alors que l’ancien numéro dix de Montpellier aujourd’hui au Dynamo Kiev, Younès Belhanda, s’est dit très intéressé par le challenge lyonnais. Une chose est certaine : l’intersaison promet d’être encore agitée sur les bords du Rhône.