Transferts : l'OM droit au but ou droit dans le mur ?

  • A
  • A
Transferts : l'OM droit au but ou droit dans le mur ?
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

INCERTITUDES - Le contrat de Bielsa toujours pas prolongé, Fanni, Morel, Ayew et Gignac partis, la situation de l'OM inquiète pour la saison prochaine. 

Rentrée houleuse pour l'OM. Bielsa absent pour l'entraînement de reprise des Marseillais, les supporters, eux, étaient bel et bien au rendez-vous lundi. Pour soutenir leurs joueurs, mais surtout pour faire part de leur désarroi et de leur colère à l'encontre des dirigeants du club, son président Vincent Labrune et son actionnaire majoritaire Margarita Louis-Dreyfus en tête.

"Labrune casse-toi". Pour éviter tout débordement, un dispositif policier empêche les fans de l'OM d'assister à ce premier entraînement. De quoi mettre le feu aux poudres et consommer le divorce entre les supporters et la direction : "Nous sommes bloqués, nous ne pouvons pas aller supporter nos joueurs et aller demander à Labrune de partir", s'indigne Martine, membre de Marseille Trop Puissant. Elle arbore une pancarte sans équivoque : "Labrune casse-toi, l'OM est à nous!".

OM-1280

La pancarte "Labrune casse-toi" de Martine, membre des MTP. Nathalie Chevance/Europe 1

Un avis tranché que partage Mickaël, lui aussi venu exprimer son ras-le-bol. "Il faut laisser la place à quelqu'un qui veuille faire de l'OM un grand d'Europe", soupire-t-il.

Des tags lapidaires. Sur les murs de la Commanderie, le centre d'entraînement phocéen, des tags rageurs s'étalaient déjà vendredi matin, les "Labrune dégage!" succédant aux "direction démission". La raison de toute cette colère ? Le début de mercato catastrophique de l'Olympique de Marseille, 4e du dernier championnat et qualifié pour la prochaine Ligue Europa.

Des départs en masse. Et pour cause, plusieurs des cadres de l'effectif de la saison passée sont déjà partis : Gignac a signé pour les Tigres de Monterrey, André Ayew s'est engagé avec Swansea, Jérémy Morel a rejoint l'OL et Rod Fanni, en fin de contrat, est courtisé par Lille et un club qatari. A ces départs s'ajoute le probable futur transfert de Gianelli Imbula, taulier du milieu de terrain marseillais à seulement 22 ans, annoncé d'abord à Valence puis à l'Inter de Milan. Entre les fins de contrat et la nécessité pour l'OM de renflouer ses caisses, ces départs en masse se justifient économiquement. Un peu moins sportivement, puisque l'OM, européen l'année prochaine, aura besoin d'un effectif élargi pour jouer toutes les compétitions à fond.

Un recrutement limité pour l'instant. Or, niveau arrivées, et même si le mercato vient à peine de commencer, l'OM n'a pas offert grand chose à ses supporters, et doit tabler sur des bonnes affaires. Pour 1,5 millions d'euros, Marseille a recruté le jeune Nantais Georges-Kévin Nkoudou, 20 ans et seulement 34 matches en pro. S'il ne l'a pas utilisé la saison passée, Marcelo Bielsa peut également compter sur le retour de prêt du défenseur brésilien Doria, revenu de Sao Paulo.

L'inconnue Marcelo Bielsa. Beaucoup de départs, peu d'arrivées, et surtout, une inconnue. Alors qu'il devait prolonger son contrat, le charismatique entraîneur marseillais, artisan du style de jeu agressif et offensif de l'OM qui avait tant séduit en début de saison, entretient le doute. Pas de reconduction à l'horizon pour l'instant, un motif d'inquiétude supplémentaire pour les supporters marseillais, nombreux à être venus lundi munis de pancartes "Bielsa no se va" (Bielsa, ne t'en va pas). Mais le mercato, ouvert depuis dix jours seulement, est encore long : il s'achèvera le 31 août prochain à minuit. Le seul problème à Marseille, c'est qu'on a encore le temps, mais pas forcément l'argent.