Transferts : le Portugais Gonçalo Guedes, pari du PSG

  • A
  • A
Transferts : le Portugais Gonçalo Guedes, pari du PSG
Gonçalo Guedes a signé un contrat de quatre ans et demi avec le PSG.@ Francisco LEONG/AFP
Partagez sur :

Après l’Allemand Julian Draxler, le Portugais Gonçalo Guedes est la seconde recrue à s’engager cet hiver avec le Paris Saint-Germain.

C’est un nom qui ne dit rien au grand public et pourtant Gonçalo Guedes, nouvelle recrue du PSG, n’est pas un inconnu dans le milieu du football. Au Portugal, le joueur de 20 ans est considéré comme un prodige, au talent inné. Les amateurs de football virtuel ne s’y trompent pas d’ailleurs, le joueur formé au Benfica Lisbonne jouit d’une très belle cote sur le jeu vidéo Fifa…



Suivi depuis deux ans par le PSG. Gonçalo Guedes n’a pas échappé aux radars du PSG. L’avant-centre polyvalent est suivi depuis deux saisons par les émissaires parisiens. Il a d’ailleurs été très en vue lors d’un match de Youth League (la ligue des champions des moins de 19 ans) justement face au PSG, en inscrivant un retourné acrobatique.

Guedes inscrit un but en retourné face aux jeunes du PSG :



"Manchester United allait faire une offre pour l'acquérir l'été prochain", affirme le journaliste Gary de Jesus, spécialiste du football portugais, au micro d’Europe 1. "Mais Patrick Kluivert (directeur du football du PSG, ndlr) a coupé l’herbe sous le pied du club anglais." Titulaire au Benfica cette saison, Guedes a le profil idoine pour jouer dans le PSG d’Unai Emery. "Il est très généreux, fait énormément de pressing, avec un gros effort défensif", détaille Gary de Jesus. "Techniquement, c’est très sûr, toujours vers l’avant. C’est un joueur sans fioriture."

Guedes s'est engagé avec le PSG jusqu'en 2021 :



Un air de Cavani. Doté d’un gros volume de jeu, l’international portugais (2 sélections) fait penser à "Edinson Cavani pour son investissement, son caractère", selon Gary de Jesus. S’il marque beaucoup moins que "le Matador" (seulement 5 réalisations cette saison en 26 matches toutes compétitions confondues), il devrait se fondre facilement dans le collectif parisien. Capable d’évoluer sur le front de l’attaque, mais aussi dans les couloirs ou en n°10, Guedes a toutefois le défaut de ses qualités selon Gary De Jesus : "Il se donne trop, il a du mal à se canaliser en début de rencontre. C’est un chien fou."

Un prix élevé. Et comme tout jeune talent, Gonçalo Guedes se monnaie au prix fort. Son transfert est évalué par la presse lusitanienne à 30 millions d’euros. "On sait que les clubs portugais ont tendance à vendre un peu au-dessus (du marché) car c’est un gage de qualité", estime Gary de Jesus. "Il n’y a qu’à voir Renato Sanches qui est parti au Bayern Munich pour 35 millions d’euros ou même Bernardo Silva, qui est allé à Monaco pour une dizaine de millions d’euros alors qu’il jouait dans l'équipe réserve de Benfica."

Deux joueurs au talent incontestable, mais qui connaissent des fortunes diverses dans leurs clubs respectifs. Car si Bernardo Silva rayonne avec Monaco, ce n'est pas forcément le cas de Renato Sanches, l'une des révélations du dernier Euro, qui tarde à s'imposer dans le Bayern Munich de Carlo Ancelotti. Une chose est sûre, "les supporters vont tomber sous le charme" de Gonçalo Guedes, assure Gary de Jesus. L'attaquant portugais aura toute la deuxième partie de saison, Ligue des champions exceptée*, pour faire oublier son prix, et prouver qu’il a tout d’un futur grand du football mondial.

*Guedes a disputé six matches de C1 cette saison avec Benfica et le règlement interdit qu'un joueur porte les couleurs de deux clubs différents lors d'une même saison.