Tournoi des six nations - XV de France : "Novès, c'est David Guetta"

  • A
  • A
Tournoi des six nations - XV de France : "Novès, c'est David Guetta"
Guilhem Guirado, le capitaine du XV de France, aux côtés de Guy Novès, jeudi matin. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'AVIS DU CONSULTANT - Notre consultant estime que la composition contre l'Italie, annoncée jeudi matin, est un "mix d'expérience et de jeunesse". 

Fin du suspense pour la première de Guy Novès. Le nouveau sélectionneur des Bleus a annoncé jeudi la composition du XV de France pour son premier match, contre l'Italie en ouverture du Tournoi des six nations, samedi après-midi (15h25). L'ancien coach de Toulouse a ainsi retenu quatre novices : l'ailier Virimi Vakatawa, le demi de mêlée de Toulouse Sébastien Bézy, le deuxième ligne de Clermont Paul Jedrasiak, et le centre du Stade Français Jonathan Danty. Mais plusieurs joueurs expérimentés, comme le capitaine Guilhem Guirado, sont aussi titulaires. "Novès, c'est David Guetta. Il mixe l'expérience et la jeunesse", a analysé avec malice notre consultant Eric Blanc. 

Une charnière rajeunie. Guy Novès a donc voulu injecter du sang neuf après un Mondial 2015 cauchemardesque. "Le demi de mêlée Bézy, qui a très peu d'expérience, va former la charnière avec Plisson (tous deux ont 24 ans, ndlr). C'est très jeune, ça fait un peu 'lait de chèvre'", sourit notre consultant. "Il y a un jeune à tous les étages, encadré d'un joueur qui a de l'expérience. Prenons le cas de Guirado, le capitaine. Son remplaçant, Camille Chat, a à peine 20 ans, mais  il pourrait rentrer pour le suppléer dans le dernier quart d'heure", poursuit Eric Blanc. 

Objectif 2019. Ce rajeunissement s'inscrit dans l'objectif affiché par le nouveau sélectionneur du XV de France de préparer l'avenir, avec comme objectif le Mondial 2019, au Japon. "Guy Novès s'appuie sur un groupe de 31 joueurs, des joueurs capables de jouer la Coupe du monde 2019 au Japon. Il faut tout reconstruire, repartir de zéro. Il faut attendre les résultats, voir ce que ça va donner", conclut Eric Blanc.