Tournée : le XV de France sans Guirado, avec Fofana en juin en Nouvelle-Zélande

  • A
  • A
Tournée : le XV de France sans Guirado, avec Fofana en juin en Nouvelle-Zélande
Guilhem Guirado a été laissé au repos par l'encadrement des Bleus. (Photo d'archives) @ CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :

L'habituel capitaine du XV de France Guilhem Guirado sera absent en Nouvelle-Zélande pour la tournée de juin. Bastareaud devrait hériter du brassard.

Le XV de France se rendra en Nouvelle-Zélande pour la tournée de juin sans son talonneur et habituel capitaine Guilhem Guirado, laissé au repos, mais avec le centre Wesley Fofana, de retour après un an et demi d'absence sur blessure, a annoncé mardi l'encadrement. Guirado, ménagé en cette fin de saison tout comme le troisième ligne aile Wenceslas Lauret, devrait être remplacé comme capitaine par le centre de Toulon Mathieu Bastareaud, qui avait déjà tenu ce rôle lors du match du dernier Tournoi des six nations au pays de Galles.

Fofana et Lamerat. Le Clermontois Fofana, remis de deux blessures graves - rupture du tendon d'Achille en janvier 2017, hernie cervicale en décembre - qui ont gâché ses deux dernières saisons, postulera à une première sélection depuis le test d'automne perdu face ... à la Nouvelle-Zélande fin 2016 (19-24). En présence de Bastareaud, auteur d'une saison remarquable malgré la première non-qualification de Toulon pour les demi-finales du Top 14 depuis 2011, Fofana a cependant peu de chances de reformer la paire de centres d'alors avec son coéquipier en club Rémi Lamerat. Ce dernier est rappelé dans le groupe de 32 après son éviction consécutive à la virée nocturne de certains joueurs à Edimbourg en février. D'autant que Fofana et Lamerat auront comme autres concurrents le Rochelais Geoffrey Doumayrou, qui s'est affirmé au cours du Tournoi, et le Toulousain Gaël Fickou, qui a lui aussi marqué des points en leur absence.

D'autres retours remarqués. Trois autres joueurs laissés de côté par le XV de France cette saison effectuent un retour remarqué : le deuxième ligne Yoann Maestri, l'arrière ou ailier Maxime Médard, dont la dernière sélection remonte à 2016, et l'ouvreur Jules Plisson, qui n'a cessé de reculer dans la hiérarchie à ce poste depuis la même année. Tous ces joueurs, comme les piliers Uini Atonio et Cyril Baille ou les troisième ligne Fabien Sanconnie et Alexandre Lapandry, profitent des nombreux forfaits sur blessure (Lionel Beauxis, Yacouba Camara, Baptiste Couilloud, Arthur Iturria, Paul Jedrasiak, Maxime Machenaud, Geoffrey Palis, Marco Tauleigne, François Trinh-Duc) ou sur opération programmée (Louis Picamoles, Virimi Vakatawa). L'ouvreur Camille Lopez est lui en fin de convalescence tandis que les avants Jefferson Poirot et Sébastien Vahaamahina sont suspendus. Le XV de France affrontera trois fois les doubles champions du monde en titre : le 9 juin à Auckland, le 16 à Wellington et le 23 à Dunedin.

Les 32 joueurs français retenus :

Avants (18) : Uini Atonio (La Rochelle), Mathieu Babillot (Castres), Cyril Baille (Toulouse), Eddy Ben Arous (Racing 92), Pierre Bourgarit (La Rochelle), Camille Chat (Racing 92), Paul Gabrillagues (Stade Français), Kélin Galletier (Montpellier), Cedate Gomes Sa (Racing 92), Kevin Gourdon (La Rochelle), Félix Lambey (Lyon), Alexandre Lapandry (Clermont), Bernard le Roux (Racing 92), Yoann Maestri (Toulouse), Adrien Pelissié (Bordeaux-Bègles), Dany Priso (La Rochelle), Fabien Sanconnie (Brive), Rabah Slimani (Clermont). 

Arrières (14) : Mathieu Bastareaud (Toulon), Anthony Belleau (Toulon), Hugo Bonneval (Toulon), Geoffrey Doumayrou (La Rochelle), Benjamin Fall (Montpellier), Gaël Fickou (Toulouse), Wesley Fofana (Clermont), Rémy Grosso (Clermont), Rémi Lamerat (Clermont), Maxime Médard (Toulouse), Morgan Parra (Clermont), Jules Plisson (Stade Français), Baptiste Serin (Bordeaux-Bègles), Teddy Thomas (Racing 92).