Tournée du XV de France : "un véritable drame s'il n'y avait pas eu cette réaction", juge Novès

  • A
  • A
Tournée du XV de France : "un véritable drame s'il n'y avait pas eu cette réaction", juge Novès
Le demi de mêlée Antoine Dupont (à g.) a été l'un des meilleurs joueurs sur le terrain, samedi soir.@ CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :

Pour le sélectionneur, malgré le sursaut des Bleus en seconde période, il n'y a pas de raison de se réjouir du score des Bleus samedi (18-38). 

Les Bleus n'auront pas mis fin à la série noire, eux qui ont perdus tous leurs matches face aux Blacks depuis 2009. "Cela aurait été un véritable drame" si le XV de France n'avait "pas eu cette réaction" après la pause, quand, largement mené (5-31), il a relevé la tête pour réduire l'écart final avec la Nouvelle-Zélande (18-38),  a déclaré samedi son sélectionneur Guy Novès.

Un "absence d'agressivité". "C'est vrai que cette première période ne correspond pas du tout au niveau d'une équipe internationale", reconnaît d'emblée le sélectionneur. Dès l'entrée de jeu, les Bleus ont en effet donner l'impression d'être totalement dépassés par le jeu des Blacks. Guy Novès est réaliste dans la description de l'attitude de ses joueurs : "énormément de ballons perdus, "absence d'agressivité dans les rucks", "des ballons gagnés en touche et reperdus immédiatement". Même la mêlée, censée être le point fort de la France, "s'est effritée". 

"Je ne peux pas dire qu'on est contents". De retour des vestiaires, le XV de France a eu un sursaut d’orgueil. "A la mi-temps, il y a eu une prise de conscience. Il a fallu un électrochoc, sans crier", reconnaît Novès. Mais selon le sélectionneur, il n'y pas non plus de quoi de se réjouir : "réagir en partant de si loin et en étant si mauvais était le Smic". Une pénalité du bizut Belleau, un essai de pénalité après une faute du Black Sony Bill-Williams... n'ont pas suffit à rattraper les hommes à la fougère au score : "je ne peux pas dire qu'on est contents de la seconde période", estime Novès. 

Dupont, des "qualités individuelles". Seule satisfaction de l'ex-entraîneur du Stade Toulousain, les débuts en bleu d'Antoine Dupont et d'Anthony Belleau : "compte tenu du contexte, ils ont globalement répondu présent". "On a vu les qualités individuelles d'Antoine, capable de faire de grosses différences avec peu de choses", concernant le demi de mêlée toulousain. Quant à l'ouvreur Belleau, "cela a été intéressant de le voir capable de faire certaines actions pour conduire un match pas si simple". "Il me semble qu'il a essayé de remplir sa mission telle qu'on lui avait demandé", estime Novès.