Tour : Talansky abandonne puis... repart

  • A
  • A
Tour : Talansky abandonne puis... repart
@ REUTERS
Partagez sur :

COURAGE - L'Américain s'est arrêté plusieurs minutes avant de repartir en course.

Peu après 16h, mercredi, le compte Twitter officiel du Tour de France annonce l'abandon lors de la 11e étape, reliant Besançon à Oyonnax, du coureur américain Andrew Talansky (Garmin Sharp), victime de deux chutes depuis le départ, dont une, spectaculaire, lors du sprint à l'arrivée de la 7e étape, à Nancy. Visiblement à bout de forces, touché au dos et aux côtes, le récent vainqueur du Dauphiné Libéré, outsider de ce Tour, met pied à terre et s’assoit le long d'une glissière de sécurité.



Mais, après s'être entretenu avec son directeur sportif, Talansky, touché dans sa chair autant que dans sa tête, remonte sur son vélo et part à l'assaut de la petite cinquantaine de kilomètres restants.



Une grosse heure plus tard, Talansky, qui a couru tout le final juste devant la voiture balai, franchit la ligne avec 32'06" de retard sur le vainqueur du jour, Tony Gallopin, et un peu plus de cinq minutes d'avance sur les délais, qui étaient fixés à 37'13". 

Son dos et ses côtes endoloris résisteront-ils à la prochaine étape, qui conduira jeudi le peloton de Bourg-en-Bresse à Saint-Etienne ? Sera-t-il remis vendredi pour affronter la première étape alpestre du Tour, avec l'arrivée à Chamrousse ? C'est ce que doit espérer son équipe, pour que le calvaire d'aujourd'hui n'ait pas été totalement vain...



"Incroyable effort de la part d'Andrew Talansky aujourd'hui (mercredi), nous sommes fiers de toi."

>>  LIRE AUSSI : Tour de France : Gallopin encore !