Tour de France : les larmes de Péraud, la joie de Pinot

  • A
  • A
Tour de France : les larmes de Péraud, la joie de Pinot
@ MAXPPP
Partagez sur :

DESTINS CROISÉS - Les deux coureurs français ont goûté différemment leur place sur le podium.

"Revenez dans un mois parce que là je pleure et je ne peux pas parler." C'est avec cette phrase en forme de boutade que Jean-Christophe Péraud, très ému et le regard embué de larmes, a accueilli les micros qui se tendaient vers lui à l'arrivée de la 20e étape du Tour de France, samedi, un contre-la-montre de 54 kilomètres entre Périgueux et Bergerac qui actait sa présence sur le podium final à Paris.

Troisième samedi matin, le rouleur-grimpeur-ancien vététiste d'AG2R La Mondiale a bouclé le seul chrono de ce Tour à la 6e place, à 2'27" du vainqueur, l'Allemand Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), mais loin devant ses rivaux pour la place de dauphin de Vincenzo Nibali (Astana). Moins d'une heure plus tard, "Jicé" a twitté ses sentiments :





Pinot : "j'étais assez détendu." De son côté, Pinot a accueilli sa troisième place avec davantage de calme : le privilège de la jeunesse, sans doute, alors que le coureur de la FDJ.fr, 24 ans, a ses plus belles années devant lui quand Péraud, 37 ans, bénéficiait sans doute là de sa dernière chance de monter sur un podium à Paris.

Pinot sur le chrono du Tour 2014 (930x620)

© REUTERS

"Il n'y avait pas de raison que je ne parvienne pas à faire un bon chrono, j'en ai fait tout au long de la saison", a confié Pinot. "Comme tout le monde me donnait perdant, je ne pouvais que créer la surprise. J'étais assez détendu. Péraud était très fort. Avant le départ, il m'a dit que ce serait bien qu'il y ait deux Français sur le podium. Maintenant, c'est fait et j'ai du mal réaliser. Si on me l'avait dit au départ..."

>> LIRE AUSSI : Deux Français sur le podium, 30 ans après

Deux coureurs tricolores sur le podium final du Tour, c'est du jamais-vu depuis 1984 : ils s'appelaient Laurent Fignon et Bernard Hinault.