Boom roi des pavés, Contador lâché, Froome destitué

  • A
  • A
Boom roi des pavés, Contador lâché, Froome destitué
@ Capture France 2
Partagez sur :

TOUR DE FRANCE - Lars Boom a remporté mercredi une cinquième étape complètement folle. Mais la sensation du jour reste l'abandon du tenant du titre, Chris Froome.

C'est une journée qui restera dans les mémoires. La cinquième étape du Tour de France, mercredi, a offert d'incroyables rebondissements. Honneur au vainqueur de cette étape : le Néerlandais Lars Boom. Le coureur de l'équipe Belkin, âgé de 28 ans, a gagné en solitaire au terme d'une journée riche en enseignements.

Regardez Lars Boom arriver en solitaire :

La sensation. C'est un énorme coup de tonnerre. Le vainqueur du dernier Tour de France, le Britannique Chris Froome, a abandonné mercredi dès la cinquième étape. Le coureur de l'équipe Sky a été victime de deux chutes en l'espace de deux heures. Le tenant du titre n'a pas réussi à se relever après être tombé. Chris Froome s'est tenu le coude immédiatement et a semblé souffrir de multiples contusions sur les flancs. Peu après sa chute, il est monté dans la voiture de son directeur sportif et a dû se résoudre à l'abandon à 68 km de l'arrivée, avant même le début du premier secteur pavé de l'étape.



La 2e chute et l'abandon de Froomepar francetvsport

L'autre victime. Mais Christopher Froome n'est pas le seul favori a avoir souffert. Alberto Contador, avec près de 3 minutes de retard sur le vainqueur de l'étape, Lars Boom,  a lui aussi éprouvé les pires difficultés mercredi. Surtout, l'Espagnol affiche désormais un déficit de 2 minutes et 37 secondes sur le maillot jaune, Vincenzo Nibali. Le coureur de l'équipe Tinkoff-Saxo, vainqueur de la Grande Boucle en 2007 et 2009, est le grand battu de la journée de mercredi. Mais Alberto Contador est loin d'avoir dit son dernier mot.

Alberto Contador, à droite, a été lâché au cours de la cinquième étape.

© Capture d'écran Twitter

Le vrai vainqueur du jour. Mais tous les favoris n'ont pas flanché. Vincenzo Nibali a impressionné tout le monde et a même accentué son avance en tête. Le maillot jaune compte désormais une solide avance sur Alberto Contador. Surtout, le coureur de l'équipe Astana, qui n'a jamais disputé le Paris-Roubaix, a surpris en passant sans encombre la terrible épreuve des secteurs pavés. Le Sicilien, vainqueur du Tour d'Italie 2013, s'affirme comme un des principaux prétendants à la succession de Christopher Froome.



L'enfer du Nord. Les pavés de Paris-Roubaix ont encore frappé. Alors que les organisateurs ont annoncé avant le départ de la cinquième étape le retrait de deux des neufs secteurs pavés du parcours, l'enfer du Nord a été sans pitié. Tout au long de la journée, des nombreux coureurs, Christopher Froome en tête, se sont retrouvés à terre. Mais les pavés n'ont pas été les seuls responsables. Les conditions météorologiques ont été terribles. La pluie a rendu la chaussée extrêmement glissante et a joué un rôle majeur dans le film de cette étape. Au générique de fin, on ne verra donc pas le nom de Christopher Froome, le vainqueur du Tour 2013.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

VIDÉO - Chris Froome abandonne après une nouvelle chute

VIDÉO - Nouvelle chute de Chris Froome

SÉRIE - Kittel s'offre un triplé

VIDÉO - La chute de Christopher Froome

ABANDON - Andy Schleck dit stop