Tour de France : les Français à suivre

  • A
  • A
Tour de France : les Français à suivre
Thibaud Pinot et Jean-Christophe Peraud ont une belle carte à jouer.@ MAXPPP
Partagez sur :

COCORICO - Avec 4 Français dans le top 10, tous les espoirs de podium sont permis pour le dimanche 27 juillet.

Virenque attend toujours son successeur. La Grande Boucle a perdu ses deux favoris, Alberto Contador et Christopher Froome, mais elle a retrouvé les Français. En effet, quatre coureurs tricolores sont dans les dix premiers du classement général à l'issue de la 10e étape du Tour de France. Une performance inédite au 21e siècle qui était loin d'être attendue avant le départ en Angleterre. Tony Galllopin a même été maillot jaune le 14 juillet, mais il a terminé trop loin du nouveau leader Vincenzo Nibali pour le conserver.

Si la première place semble hors d'atteinte, tant l'Italien a assommé ses adversaires au sommet de la Planche des Belles Filles lundi après-midi, les Français peuvent encore espérer jouer les premiers rôles dans les dix derniers jours de course. Et pourquoi ne pas rêver à un podium qu'attend désespérément le cyclisme français depuis la deuxième place de Richard Virenque en 1997 ?

>>> LIRE AUSSI : Vincenzo Nibali, l'homme fort du Tour

La victoire de Richard Virenque en 1997, à Courchevel :

>>> Avant d'aborder les Alpes et les Pyrénées, Europe1.fr vous présente les trois Français qui ont le plus de chances d'intégrer le top 10 du Tour de France.

Thibaut Pinot, dans la roue de Nibali (6e au classement général).
Nibali était intouchable, mais lui a réussi à le suivre. Lundi, au sommet de la Planche des Belles Filles, Thibaut Pinot a terminé deuxième de la dixième étape, juste derrière le maillot jaune. Grâce à cette belle performance, le Français de 24 ans pointe désormais à la 6e place du classement général, à 3 minutes 47 du maillot jaune. Il faut dire que le coureur de la FDJ.fr a une revanche à prendre. Après son abandon sur le Tour de France l'an dernier, Thibaut Pinot ambitionne de retrouver le top 10. En 2010, le natif de Haute-Saône avait terminé à la dixième place du classement général.

Mais cette année, le grimpeur peut espérer aller plus haut. Vainqueur d'une étape du Tour de France il y a deux ans, Thibaut Pinot réalise ses meilleures performances en montagne. Et la Grande Boucle n'a toujours pas entamé les cols alpins et pyrénéens. Pour autant, le Français ne s'enflamme pas : "Mes ambitions restent les mêmes, je ne vais pas tout changer parce qu'Alberto Contador est tombé. Je vise le Top 10, je peux gratter des places". Et essayer de faire mieux qu'il y a deux ans. 

Thibaut Pinot veut retrouver le top 10.

Romain Bardet, le jeune loup (4e au classement général).
Ce n'est pas encore le maillot jaune, mais c'est déjà une belle couleur. Avec son maillot blanc de meilleur jeune sur les épaules, Romain Bardet ne peut plus se cacher. Car après la dixième étape le coureur  d'Ag2r la Mondiale est le Français le mieux placé au classement général. Le jeune cycliste de 23 ans est même au pied du podium avec sa 4e place, à 3 minutes de Vincenzo Nibali. Comme son compatriote Thibaut Pinot, né lui aussi en 1990, il incarne à merveille cette jeunesse française pleine d'ambition. Mais Romain Bardet n'est pas un novice au plus haut niveau.

L'an dernier, il avait même terminé meilleur Français sur le Tour de France avec une 15e place. Cette saison, il a montré qu'il pouvait grimper avec les meilleurs, en terminant 4e du Tour de Catalogne et 5e du Critérium du Dauphiné. Lundi, Romain Bardet a confirmé son aisance en montagne avec une belle cinquième place lors de la 10e étape, à 22 secondes du maillot jaune. De quoi donner des idées au jeune Français : "J'en ai un peu marre de subir, j'ai envie de passer à l'offensive dès que possible". Romain Bardet a les dents longues, mais il a encore un point faible : le contre-la-montre. Pour viser (très) haut, le Français sait donc ce qu'il doit travailler.

Romain Bardet porte le maillot blanc de meilleur jeune.

Jean-Christophe Peraud, l'aîné (8e au classement général).
Il fait figure de vétéran à côté de Thibaut Pinot et de Romain Bardet, mais ce n'est pas un figurant pour autant. Jean-Christophe Peraud, âgé de 37 ans, a même terminé 4e de la 10e étape lundi. Devant son coéquipier de l'Ag2r la Mondiale, le jeune Romain Bardet de 14 ans son cadet, s'il vous plaît. Une belle course qui permet à Jean-Christophe Peraud de se classer à la 8e place du classement général provisoire, à 3 minutes 57 de Vincenzo Nibali. Pour le vétéran français, le top 10 n'est pas une nouveauté. En 2011, il avait terminé son premier Tour de France à une très belle 9e place.

Cette année, Jean-Christophe Peraud a revu ses ambitions à la hausse. "Je ne gagnerai pas le Tour, c'est un graal trop élevé pour moi. Mais si je peux me rapprocher de la cinquième place...", a-t-il déclaré à l'Equipe avant le départ de la Grande Boucle. Sans une chute l'an dernier, il aurait sans doute décroché une nouvelle place dans le Top 10. Cette année, le vice-champion olympique de VTT à Pékin en 2008 a une nouvelle chance. Pour ce coureur complet et bon grimpeur, ce serait la récompense d'une carrière bien remplie.

Jean-Christophe Peraud est un exemple pour les jeunes coureurs.

Nibali ne les sous-estime pas. Mais pour autant, le maillot jaune lui-même ne semble pas considérer les Français comme ses principaux rivaux. Interrogé mardi en conférence de presse par l'AFP, Vincenzo Nibali a expliqué : "J'ai des adversaires importants comme Porte et Valverde, qui sont les plus proches au classement." Et quand on lui demande s'il craint les Français, le Sicilien déclare : "Il ne faut sous-estimer personne." Les coureur tricolores ont les dents longues, et leurs adversaires l'ont bien compris.