Tour de France : Nibali, un "grand fan" de Pantani

  • A
  • A
Tour de France : Nibali, un "grand fan" de Pantani
Vincenzo Nibali a déjà plus de 2 minutes d'avance sur le deuxième, après la 10e étape.@ REUTERS
Partagez sur :

CONFESSIONS - Le maillot jaune est un amoureux de Marco Pantani, le dernier vainqueur italien du Tour de France.

Marco Pantani (930x1240)

© REUTERS

Pantani, une légende du cyclisme. C'est l'histoire d'un enfant, comme des milliers d'autres, qui rêve de marcher dans les pas de son idole. Vincenzo Nibali, le maillot jaune du Tour de France, est bien parti pour le réaliser. "Je suis très fier d'être peut-être son successeur", a-t-il déclaré mardi en conférence de presse. Car le coureur originaire de Sicile pourrait devenir le premier cycliste italien à remporter la Grande Boucle depuis le triomphe de son idole en 1998 : Marco Pantani. Vous vous souvenez forcément du "Pirate", décédé d'une overdose de cocaïne en 2004.

Son bandana, son oreille percée, tout comme ses excès et ses condamnations pour dopage sont entrés dans la légende du cyclisme. Son style offensif et flamboyant, qui en a fait un des meilleurs grimpeurs de l'histoire, a marqué des générations de coureurs. Parmi sa cohorte de tifosi figurait alors le jeune Vincenzo Nibali. Quand Marco Pantani remporte successivement le Tour d'Italie et le Tour de France, en 1998, il est alors âgé de 14 ans. Et s'imagine, lui aussi, avec le maillot jaune sur les épaules.

La victoire de Pantani au plateau de Beille, sur le Tour de France 1998 :

Son idole de jeunesse. Aujourd'hui encore, Vincenzo Nibali parle avec beaucoup d'affection de son idole. Mardi, en conférence de presse, il déclare : "Quand j'étais jeune, c'était une référence pour moi". A tel point que le jeune Sicilien imite alors le look de Marco Pantani. Luca Giovanella, journaliste à la Gazetta dello Sport, raconte à Europe 1 : "Lorsqu'il était encore adolescent, Nibali portait carrément un bandana sur son vélo, comme le Pirate. C'était vraiment un très grand fan de Pantani".

>> Lire aussi : Vincenzo Nibali, l'homme fort du Tour

Car de l'autre côté des Alpes, on a aimé avec passion le Pirate. Puis toute l'Italie a été choquée ce 5 juin 1999, quand Pantani a été exclu du Tour d'Italie après un contrôle antidopage positif. Le début de la fin pour "le Pirate". Progressivement, il sombre dans la dépression et la solitude. Marco Pantani est retrouvé sans vie le 14 février 2004 dans un hôtel de Rimini, sa ville natale. C'est l'ultime chapitre d'une histoire d'amour tourmentée entre l'Italie et un de ses plus grands cyclistes.

nibali1

© REUTERS

Le digne successeur. Mais aujourd'hui, toute l'Italie reprend espoir. Celui de trouver enfin un digne successeur à Marco Pantani. Luca Giovanella explique : "Vincenzo Nibali est en train de devenir une star nationale. Avant, on le voyait uniquement comme le vainqueur du Tour d'Italie. Mais le Tour de France, c'est beaucoup plus dur. La concurrence est plus coriace que sur le Giro". Si le "Requin de Messine" remporte la Grande Boucle, il compterait alors les trois grands tours à son palmarès, après avoir remporté le Tour d'Espagne en 2010 et le Tour d'Italie en 2013.

>> Lire aussi : les Français à suivre

Mais avant de partir sur les traces de son idole, Vincenzo Nibali a rencontré la mère de Marco Pantani. Mardi, il a témoigné en conférence de presse : "Avant le Tour de France, la mère de Marco m'a remis un de ses maillots jaunes. Je lui ai promis que je lui donnerais l'un des miens, si tout se passe bien." Avec 2 minutes et 23 secondes d'avance sur son premier poursuivant, Vincenzo Nibali est bien parti pour remporter la Grande Boucle cette année. Et rentrer ainsi définitivement dans la légende du cyclisme italien, aux côtés de son idole.