Les dix coureurs à suivre sur Twitter

  • A
  • A
Les dix coureurs à suivre sur Twitter
@ Capture d'écran TWITTER
Partagez sur :

TOUR - Europe1.fr a listé pour vous les dix coureurs à suivre pour vivre le Tour de l'intérieur.

Alberto Contador, le multimédia. C'est sur son compte que le Madrilène s'était excusé, l'an dernier, après avoir attaqué Andy Schleck suite à son saut de chaîne dans le Port de Balès. L'affaire du dérailleur, retransmise en mondovision, avait connu une suite en vidéo, dans un format, disons, plus minimaliste. Assis sur son lit, Contador s'était filmé dans sa chambre et avait posté la vidéo le soir-même.

Fabian Cancellara, le critique. Fabian Cancellara twitte comme il roule. A savoir que ça envoie. Ces dernières heures, il a regretté, disons assez violemment, le contrôle antidopage dont il a été l'objet avant de quitter son domicile. "Un de ces putains de jour dans ma vie... Contrôle antidopage ce matin. (...) Même pas eu le temps de dire au revoir à ma famille." Ensuite, ce fut au tour du "service alla français" de prendre. Visiblement, le champion du monde du chrono était mécontent de son plateau-repas. Il faut dire que lui est habitué aux grands plateaux...

Christophe Kern, le débutant. Le coureur du Team Europcar débute sur le site de micro-blogging. Il n'a écrit que 46 tweets pour le moment. Mais avec un titre de champion de France du chrono et une belle prestation lors de la course en ligne, le rouleur est l'un des hommes formes du moment. Et ses tweets sont aussi limpides que son coup de pédale. Précis mais sans effort inutile : "Reco du parcours du chrono par équipe ce matin. Beau tracé, ça va rouler très vite !"

Bradley Wiggins, l'anglais. Le champion olympique de poursuite est anglais. Pour ceux qui l'ignorent encore, il suffit de suivre son Twitter. Le coureur de l'équipe Sky cite la "Ligue des Gentlemen extraordinaires", un comics écrit par l'auteur anglais Alan Moore, évoque Beady Eye, le groupe anglais de Liam Gallagher, ex-leader d'Oasis, égratigne Sepp Blatter, le président de la Fifa, opposé à la vidéo qui avait fait une victime lors de la dernière Coupe du monde de foot : l'Angleterre. Last but not least, il cite évidemment Churchill : "La stratégie a beau être belle, vous devez aussi à un moment jeter un coup d'oeil aux résultats."

Cadel Evans, l'interactif. Avec plus de 2.000 tweets à son actif, Cadel Evans peut être considéré comme un des pionniers du peloton dans le domaine de la communication 2.0. L'ancien champion du monde (il a gardé la photo en fond d'écran) twitte surtout interactif, à savoir qu'il répond aux questions et propose des liens. Comme dans la vie, où elle gère ses intérêts, Chiara Passerini, "l'autre moitié de Cadel", comme elle se présente, intervient également beaucoup.

Mark Cavendish, le direct. L'homme le plus rapide du monde (sur un vélo) twitte acéré. "Automobiliste, prenez bonne note : les parcs à vélo ne sont pas des espaces de parking", a-t-il ainsi écrit mercredi. Il se présente lui-même comme un "sprinteur rapide mais comme un parleur encore plus rapide". Cela lui a déjà valu par le passé de lâcher quelques insultes à même le tarmac contre les "froggies"...

Jérémie Galland, le néophyte. Si vous voulez suivre le Tour et ses difficultés à travers les yeux d'un débutant, suivez le compte de Jérémie Gallande. Le coureur de l'équipe Saur-Sojasun dispute cette année sa première Grande Boucle. Le récit a commencé dès mercredi. "Après l' émotion de la naissance de ma deuxième fille Neïs lundi soir, direction le tour!!!!", écrit-il. Réalisme garanti.

Samuel Dumoulin, le papa. "Je suis coureur cycliste professionnel au sein de l'équipe Cofidis, marié à Magalie et papa de Sienna." Dès les présentations, Samuel Dumoulin annonce les choses. Ici, on discute autant bouquets que poupons. "Merci Sienna de m'avoir entrainé au réveil matinal!Plus qu'à mettre le cuissard avant une longue journée de souffrance!" C'est frais.

Manuel Quinziato, le rocker.Sa photo annonce la couleur : le coureur de l'équipe BMC aime le rock. Sa courte présentation confirme : "J'aime la musique, la bonne musique ! Pas de la m**** commerciale." Alors, Quinziato envoie un lien vers une vidéo du groupe australien de drum and bass Pendulum et ponctue ces photos de "Rock n' roll".

Ivan Basso, le polyglotte. Avec quelque 70.000 followers, le coureur italien reste très loin des 193.000 followers de Contador. Mais Ivan Basso fait tout pour plaire, avec régulièrement des tweets dans plusieurs langues, et notamment celles du pays dans lequel il court. Ainsi, mercredi, le coureur de la Liquigas a twitté : "Premier jour de travail en France...4 heures d'entraînement chrono sur le parcours de dimanche et maintenant après-midi en ralax". Un compte complet, comme le coureur.