Le rêve en jaune de Voeckler

  • A
  • A
Le rêve en jaune de Voeckler
@ MAXPPP
Partagez sur :

LE TOUR EN UN CLIC - Après la victoire de Sanchez, Thomas Voeckler est le nouveau maillot jaune.

Sanchez, 930

© REUTERS

Et de trois pour Sanchez. Dans une étape à rebondissements, c'est finalement le coureur de la Rabobank, Luis Leon Sanchez qui a fait la différence. Après plus de 150 kilomètres d'échappée, l'Espagnol est resté bien calé dans la roue de Thomas Voeckler pour disputer le sprint final. Plus frais également que Sandy Casar, il a déposé ses deux adversaires pour s'adjuger la troisième victoire de sa carrière sur le Tour de France.

Voeckler en jaune. Parti au kilomètre 41, le leader de l'équipe Europcar a réussi un sacré numéro. Le Français s'est accroché pour rester, à chaque fois, dans la bonne roue. Il n'a pas non plus ménagé ses efforts pour prendre de longs relais et creuser suffisamment les écarts pour chiper le maillot jaune de leader à Thor Hushovd. S'il doit sa nouvelle tunique à sa hargne, il a également bénéficié d'un gros ralentissement du peloton après une terrible chute. A lire : Voeckler, jaune et fringant

Un beau souvenir. Thomas Voeckler a repris un maillot qu'il avait porté durant dix jours en 2004. A l'époque, c'était une véritable "Voecklermania" sur les routes du Tour. Le jeune coureur avait alors tenu tête à Lance Amstrong pour garder son maillot jaune. A 32 ans, il espère bien revivre cette même expérience et garder le plus longtemps possible cette tunique.

Alexandre Vinokourov, 930

© REUTERS

La poisse de Vinokourov. Avant cette 98e édition du Tour de France, le Kazakh avait annoncé ses ambitions. Il voulait à tout prix porter le maillot jaune pour sa dernière Grande Boucle. Samedi, il avait même attaqué lors de la 8e étape. Mais le coureur d'Astana a été contraint à l'abandon, dimanche, après une terrible chute dans la descente du Pas de Peyrol. "Vino" souffre d'une fracture de la tête du fémur droit selon le premier diagnostic médical. Il a été transféré par hélicoptère au CHU de la Pitié-Salpêtrière où il sera opéré dans la soirée. A lire : Vinokourov abandonne

Huit de chute. Plusieurs autres coureurs, notamment Jurgen Van den Broeck, sont tombés dans cette descente rendue glissante par la pluie, à près de 100 kilomètres de l'arrivée. Van den Broeck est remonté sur son vélo avant de s'arrêter quelques instants plus tard. Le Belge, apparemment touché à une épaule, s'était classé cinquième l'an passé du Tour de France. L'équipe Omega Pharma-Lotto a payé un lourd tribut puisqu'elle a perdu deux coureurs. David Zabriskie, autre leader de l'équipe, a lui aussi été contraint à l'abandon.

Hoogerland, 930

© MAXPPP

La leçon de Flecha et d'Hoogerland. L'Espagnol Juan Antonio Flecha et le Néerlandais Johnny Hoogerland ont été renversés par une voiture de France Télévisions alors qu'ils étaient en tête de la course. Hoogerland a fait un vol plané dans le champ voisin et a touché de plein fouet des barbelés qui l'ont laissé ensanglanté. Flecha, lui, a fini la course avec le coude déplacé. Les deux hommes ont été extrêmement touchés mais ont fini la course avec énormément de courage. Johnny Hoogerland était visiblement très marqué après ce terrible incident. Pas sûr que le maillot de meilleur grimpeur qu'il a récupéré suffise à le consoler. A regarder : La vidéo de la chute

Une journée de repos bienvenue. Les 180 cyclistes encore en course vont bénéficier d'une journée de repos bien méritée lundi. Après des chutes à répétition dans la première semaine, des étapes difficiles, les coureurs vont pouvoir reprendre des forces avant d'attaquer les Pyrénées.