Et de trois pour Cavendish

  • A
  • A
Et de trois pour Cavendish
@ REUTERS
Partagez sur :

LE TOUR EN UN CLIC - Le Britannique a remporté au sprint la 11e étape, à Lavaur.

Règlement de comptes. André Greipel s'était imposé mardi devant son ancien coéquipier. Mark Cavendish a pris sa revanche, mercredi à Lavaur, en battant son rival dans un nouveau sprint. Au passage, le coureur de l'équipe HTC empoche sa troisième victoire d'étape cette année sur le Tour, sa 18e au total. Maintenant, le Britannique va devoir franchir les Pyrénées et les Alpes avant de disputer un éventuel sprint sur les Champs-Elysées. A lire : La revanche du "Cav"

Cavendish en vert, 930

© REUTERS

Nouveau maillot pour Cavendish. Avec cette nouvelle victoire, Mark Cavendish a chipé par la même occasion le maillot vert de meilleur sprinteur au Belge, Philippe Gilbert. Le numéro un mondial n'avait pas les jambes mercredi pour disputer le sprint avec les meilleurs.

Voeckler est pessimiste. Le coureur français a passé sa deuxième journée avec le maillot jaune sur les épaules. Mais il n'est pas vraiment optimiste pour la suite du Tour. Et pour cause, les choses comencet jeudi avec la montée sur Luz-Ardiden et les premiers cols hors-catégorie. "Je ne pars pas battu mais pour être sincère, je m'attends à perdre le maillot jaune demain. Je n'ai pas beaucoup d'avance au classement général et les leaders ne vont pas attendre pour attaquer. Même quand ils ne roulent pas à fond en montagne, j'ai du mal à suivre. Mais je vais essayer bien sûr".

Voeckler, 930

© REUTERS

Gadret et Feuillu renoncent. Il était pourtant l'une des belles chances françaises avant le début de cette 98e édition. Malheureusement pour ses fans, John Gadret a été contraint à l'abandon, victime d'une profonde fatigue physique. Le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale avait pourtant terminé 4e du Tour d'Italie en juin dernier. Deuxième mauvaise nouvelle le même jour dans le camp français avec l'abandon de Romain Feuillu. Après avoir disputé de nombreux sprints et récolté plusieurs places d'honneur, il a, lui aussi, dû abandonner en raison d'une tendinite à un genou.