Contador "contre le dopage"

  • A
  • A
Contador "contre le dopage"
@ REUTERS
Partagez sur :

TOUR - Le coureur espagnol a revendiqué son innocence à deux jours du départ.

"J'ai toujours dit que j'étais contre le dopage". Par cette affirmation, Alberto Contador s’est une nouvelle fois défendu en conférence de presse, jeudi. Devant une foule médiatique venue assister à la conférence de presse de son équipe Saxo Bank avant le départ de la Grande Boucle samedi, le coureur espagnol et son manager, Bjarne Riis, ont tenté de s’expliquer.

Contador pris à parti

Le tour part dans deux jours mais les soupçons de dopage pèsent encore sur les épaules d’Alberto Contador. Il prendra d’ailleurs le départ, samedi en Vendée, alors qu’il attend toujours d'une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) sur son contrôle positif au clenbutérol, en juillet dernier.

Pendant la conférence de presse, l'ancien coureur irlandais devenu journaliste Paul Kimmage a pris à partie le triple vainqueur de l'épreuve : "toutes les équipes dans lesquelles vous êtes passé ont été à un moment ou à un autre impliquées dans le dopage. On ne vous a jamais entendu faire de déclarations contre le dopage. Pourquoi devrait-on vous croire ?"

Tout en gardant son calme, l’Espagnol a répondu, sans trop s’étendre sur le sujet. "Vous êtes très mal informé, j'ai toujours dit que j'étais contre le dopage", a affirmé Contador. Et de renchérir : "pour moi, c'est tolérance zéro. Mais vous êtes libre de penser ce que vous voulez".

Riis demande du "respect"

Le manager de l'équipe Saxo Bank Bjarne Riis a lui tenu à défendre son coureur, jeudi après-midi. Le Danois a appelé jeudi fair-play et au "respect" de la procédure contre Alberto Contador, qui attend toujours la décision du TAS sur son contrôle positif.

Le TAS, qui avait promis d'entendre l'affaire avant le Tour de France, l'a reportée pour des raisons de procédure du 1er au 3 août, autorisant de facto le triple vainqueur de l'épreuve (2007, 2009, 2010), blanchi en première instance, à participer. "Tout le monde aurait aimé avoir une résolution plus tôt, avant le Tour, mais malheureusement ce n'est pas le cas. Ce sont les règles et il faut les respecter", a déclaré Bjarne Riis.

L’équipe Saxo Bank s’est entraînée ces dernières semaines pour permettre à Alberto Contador de remporter son quatrième Tour de France. Samedi, il sera toujours suspect mais un suspect favori de l’épreuve.