Cavendish en patron

  • A
  • A
Cavendish en patron
@ REUTERS
Partagez sur :

LE TOUR EN UN CLIC - Le Britannique a remporté la 7e étape au sprint. Hushovd reste en jaune.

La 17e pour Cavendish. Sa suprématie ne souffre aucune contestation. Après la victoire d'Hagen jeudi, le peloton a remis ça. Une nouvelle arrivée et une nouvelle victoire du Britannique Mark Cavendish (HTC), sa 17e sur la Grande Boucle. Au terme des 218 kilomètres de cette étape de plaine, il a devancé l'Italien Alessandro Petacchi, l'Allemand Andre Greipel et le Français Romain Feillu. A lire : Cavendish remet ça

HTC après la victoire de Cavendish, 930

© MAXPPP

Travail d'équipe. Après sa victoire, Cavendish a attendu tous ses coéquipiers derrière la ligne d'arrivée. Une grande accolade bien méritée après un superbe travail d'équipe. Les coureurs du team HTC ne pouvaient pas faire plus. Tony Martin et les autres ont roulé à un train d'enfer jusqu'à 200 mètres de la fin, moment choisi par Cavendish pour produire son effort. Et à ce petit jeu, personne ne peut rivaliser avec lui.

Les Français bien placés mais... Romain Feuillu y a cru une nouvelle fois. Mais sur la ligne, le coureur de l'équipe VacanSoleil s'est classé quatrième, juste devant William Bonnet (FDJ). Si on rajoute les belles places de Sébastien Turgot (8e) et Sébastien Hinault (10e), quatre coureurs tricolores ont intégré le Top 10. Mais toutes ces bonnes places ne suffisent pas. Au terme de la première semaine, toujours pas de victoire d'étape pour un Français...

Wiggins, 930

© MAXPPP

Encore des chutes. Après plusieurs averses, les coureurs ont une nouvelle fois été victimes de chutes. A moins de 40 kilomètres de la fin, une grosse chute a provoqué une cassure qui a retardé plus de 80 coureurs. Mais dans cet incident, Bradley Wiggins (Sky), un des outsiders du Tour de France, a dû renoncer. Rémi Pauriol, victime d'une fracture de la clavicule, a, lui aussi, été obligé d'abandonner.

La poisse des RadioShack. L'équipe RadioShack a été elle aussi touchée dans cette chute. L'Américain Levi Leipheimer, retardé jeudi par une chute, est de nouveau tombé. Une minute jeudi, trois vendredi... L'Américain faisait partie des outsiders pour l'édition 2011. Cette fois, il peut dire adieu à la victoire finale. Et le bilan est vraiment lourd pour le team RadioShack. Des quatre leaders de la formation américaine, qui a perdu mercredi le Slovène Janez Brajkovic, il ne reste plus que l'Allemand Andreas Klöden en bonne position.

Boonen jette l’éponge. Le Belge Tom Boonen (Quick Step) a été contraint à l'abandon, vendredi. Blessé et distancé dans une chute survenue mercredi sur la route du Cap Fréhel, il ne s'est jamais vraiment remis. A 130 kilomètres de Châteauroux, le Belge a mis un pied à terre avant de rejoindre la voiture de son directeur sportif. Encore une année noire sur le Tour pour Boonen... A lire : Le poissard du Tour