Cancellara, la locomotive de Leopard

  • A
  • A
Cancellara, la locomotive de Leopard
@ REUTERS
Partagez sur :

Le spécialiste du contre-la-montre sera l'atout majeur de l'équipe des frères Schleck.

C'est un contre-la-montre par équipe qui se court dimanche aux Essarts, mais tout le monde a les yeux tournés vers Fabian Cancellara. Dix-huitième lors de la 1re étape, le Suisse attaquera à 16h43 avec son équipe le parcours de 24 kilomètres fait de "petites routes", comme il le dit au micro d'Europe 1.

Logique favori avec son équipe, Fabian Cancellara s'attend à une bagarre sur les routes vendéennes. La faute à un tracé trop court, selon lui. "J'aurais préféré qu'il fasse 50 kilomètres", lance-t-il mi-sérieux, mi-amusé. Plus sérieusement : "on a fait des entraînements sur le parcours.Il est bien, mais ce n'est pas une autoroute.

"Le vent qui a changé ces deux derniers jours", est aussi une donnée capitale pour ce chrono par équipe, d'après Cancellara. "Mais à la fin nous sommes protégés avec les arbres".

"J'aurais préféré qu'il fasse 50 kilomètres" :

Très motivé par ce genre d'étape, le Suisse attend beaucoup de ce seul chrono par équipe. Avant de jouer la gagne sur le chrono individuel du samedi 23 juillet à Grenoble.

Cancellara maillot jaune ?

Champion olympique (2010) et quadruple champion du monde (2006, 2007, 2009 et 2010) de la spécialité, Fabian Cancellara se rate rarement à l'heure des grands rendez-vous. Sur le Tour de France, le Suisse collectionne les victoires en prologue (2004, 2007, 2009 et 2010) et, donc, quelques maillots jaunes. Après six éditions, la locomotive peut se targuer d'avoir porté 21 jours la tunique de leader. Un jersey qu'il pourrait d'ailleurs enfiler dimanche soir.

"Fabian Cancellara peut rouler comme deux coureurs. Son impact sera d'autant plus déterminant que l'étape est courte", analyse l'ancien coureur Sean Kelly, dimanche dans L'Equipe. Surtout, avec dans son équipe Franck et Andy Schleck, potentiels vainqueurs finals, Cancellara va devoir tout donner pour placer ses équipiers dans les meilleurs disposition pour la suite. "On a une vraie avance, c'est déjà ça. Mais le Tour ne sera pas joué après le contre-la-montre par équipe", réfute Kim Andersen, le directeur sportif de Leopard-Trek.

Contador peut encore plonger

Le Danois fait évidemment référence à Alberto Contador dans ses déclarations. Coincé samedi par une chute, le triple vainqueur du Tour a déjà perdu gros après la 1re étape : plus d'une minute sur les frères luxembourgeois. Et l'Espagnol, pas en odeur de sainteté sur les routes françaises à en croire les sifflet du public, pourrait encore concéder du temps dimanche. La mauvaise performance de toute l'équipe Saxo Bank, dont plusieurs coureurs ont chuté, va directement la pénaliser dimanche : elle s'élancera en premier à 14h30.