Tour de France : Mark Cavendish remporte la 3ème étape entre Granville et Angers

  • A
  • A
Tour de France : Mark Cavendish remporte la 3ème étape entre Granville et Angers
Mark Cavendish a soufflé la victoire à André Greipel, lundi, à Angers.@ Jeff PACHOUD/AFP
Partagez sur :

BIS REPETITA - Déjà vainqueur de la 1re étape à Utah Beach, samedi, le Britannique Mark Cavendish a récidivé lors de la 3ème, lundi, entre Granville et Angers.

TOUR DE FRANCE

Déjà vainqueur de la 1re étape au sprint, samedi, à Utah Beach, le Britannique Mark Cavendish (Dimension Data) a récidivé lundi lors la 3ème, qui reliait sur 223,5 kilomètres Granville à Angers via les départements de la Manche, de l'Île-et-Vilaine, de la Mayenne et du Maine-et-Loire. Le "Cav" a sauté sur la ligne l'Allemand André Greipel (Lotto-Soudal), qui avait lancé le sprint de loin. Le "Gorille de Rostock" a levé le bras droit après avoir franchi la ligne, avant que la photo finish (ci-dessous) ne calme brutalement sa joie....

Photo finish (960x640)

Capture d'écran France 2


Cette étape a été disputée sur un rythme piano piano, le peloton contrôlant sans souci les deux fuyards du jour, les Français Fonseca et Voeckler. Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff), quatrième de l'étape, conserve son Maillot Jaune de leader du classement général.

Mark Cavendish devance André Greipel d'un souffle :

Et les Français ? En l'absence de Nacer Bouhanni, forfait, les espoirs tricolores lors des sprints massifs reposent essentiellement désormais sur Bryan Coquard. Le sprinteur de l'équipe Direct-Énergie, en retrait samedi (7ème), a cette fois bataillé avec les meilleurs et pris la troisième place d'un magnifique sprint massif, derrière le duo Cavendish-Greipel, mais devant le Maillot Jaune en personne, Petere Sagan.

L'homme du jour : Il s'appelle Armindo Fonseca et ses principaux titres de gloire jusque-là étaient une victoire sur le Tour de Vendée et la 1re étape des Boucles de la Mayenne en 2014. Le coureur de l'équipe Fortuneo-Vital Concept, âgé de 27 ans, pourra y ajouter plus de 200 kilomètres passés en tête d'une étape du Tour de France. Il s'agissait certainement au départ de se distinguer dans son département d'Île-et-Vilaine mais ça s'est transformé en une grande aventure : en solo d'abord, puis en duo ensuite, à un peu plus de 80 kilomètres de l'arrivée, quand un certain Thomas Voeckler l'a rejoint dans sa mission impossible, mais dans son exposition maximale. Cela méritait bien le prix du combatif du jour, qui a pourtant été remis à son prestigieux compagnon de fuite…

Comment s'en sortis les favoris ? Événement lundi : Alberto Contador n'a pas chuté. Comme les autres favoris de ce Tour, le leader de l'équipe Tinkoff, qui a roulé avec des bandages sur tout le côté droit, a passé l'étape tranquillement au chaud dans le peloton. Il faut dire que cette 3ème étape a ressemblé à une vaste promenade de campagne. Attendus vers 17h20, les coureurs ont franchi la ligne d'arrivée peu avant 18 heures, loin, loin très loin de la moyenne la plus basse prévue (39 km/h). Il faut dire qu'il n'y avait pas match de foot ce soir…