Tour de France : les cinq originalités de l’édition 2017

  • A
  • A
Tour de France : les cinq originalités de l’édition 2017
Pour cette 104ème édition, les coureurs traverseront les cinq chaînes de montagne. @ Philippe LOPEZ/AFP
Partagez sur :

La 104ème édition du Tour de France s’élance samedi de Düsseldorf et arrivera le 23 juillet à Paris.

C’est le même casse-tête chaque année pour les organisateurs du Tour de France : comment allier originalité et difficulté au moment d’imaginer le tracé de la Grande boucle ? Avant le Grand départ, passage en revue des nouveautés de cette 104ème édition.

Un départ en Allemagne, une première depuis 1987. Rotterdam en 2010, Liège en 2012, Leeds en 2014, Utrecht en 2015 : les organisateurs ont pris l’habitude de lancer les hostilités d’un pays frontalier. Après une parenthèse au Mont-Saint-Michel l’année en 2016, le Grand départ sera de nouveau donné d’un autre pays : Düsseldorf en Allemagne. Après Cologne en 1965, Francfort en 1980 et Berlin en 1987, c'est la quatrième fois que le peloton part de l’autre côté du Rhin. La capitale de Rhénanie du Nord accueillera le prologue, un contre-la-montre individuel de 13 km et le départ de la 2ème étape. Depuis la création du Tour, le peloton a déjà pris le départ de l’étranger à 22 reprises.


Très peu de chronos. Concernant les contre-la-montre, les organisateurs ont décidé de faire vraiment a minima. Deux efforts chronométrés seulement sont au programme pour seulement 36 kilomètres au total, répartis sur la première et l'avant-dernière étape, le 20 juillet prochain à Marseille.

Les cinq chaînes de montagne traversées. S’il sera donc plus dur de faire la différence contre-la-montre, les grimpeurs, eux, seront servis dans cette édition. Les cinq principaux massifs montagneux français sont au programme. Le Tour visitera dans l’ordre les Vosges, le Jura, les Pyrénées, le Massif central et les Alpes. Ce n’était plus arrivé depuis 1992. Pour les passionnés de montagne, notez quelques passages de col à ne pas rater : la Planche des Belles-Filles le 5 juillet, le Mont du Chat le 9 juillet, le Col de Peyresourde le 13 juillet et les Col de la Croix de Fer et du Galibier le 19 juillet.

Une étape de 100 kilomètres tout rond. C'est l'une des idées les plus originales de ce tracé 2017, une étape de 100 kilomètres pile. On n'avait jamais vu aussi court sur le Tour depuis l'abandon des demi-étapes. Et pour pimenter le tout, les organisateurs ont placé sur ce parcours trois cols de taille : le col de Latrape, le col d'Agnes et le Mur de Péguère.

La traversée de la nef du Grand Palais. L’arrivée du Tour se fera, comme chaque année, dans les rues de la capitale. Mais après l’arrivée de nuit il y a deux ans, les organisateurs ont encore trouvé une idée géniale pour innover : le peloton traversera la nef du Grand Palais. Une nouveauté au service de la candidature de Paris pour les Jeux olympiques 2024. Les coureurs passeront tout près de sites prévus pour accueillir les épreuves.

Voeckler, un coureur-chroniqueur. Il l’avait annoncé en septembre dernier : Thomas Voeckler prendra le départ de son dernier Tour de France. A 38 ans, le cycliste préféré des Français racontera ses souvenirs et émotions tous les jours, dans le Club Tour, de 18 heures à 19 heures sur Europe 1. Derniers coups de pédale, derniers objectifs, derniers coups de gueule… C’est promis, vous ne raterez rien de la der de Voeckler !