Tour de France : le Slovène Roglic remporte la 17ème étape, Froome reste en jaune

  • A
  • A
Tour de France : le Slovène Roglic remporte la 17ème étape, Froome reste en jaune
Primoz Roglic a remporté une superbe victoire, en solitaire, lors de la première étape alpestre. @ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Le Slovène Primoz Roglic a remporté mercredi la première étape alpestre, durant laquelle Christopher Froome n'a pas été mis en danger.

TOUR DE FRANCE

On attendait beaucoup de la première étape alpestre qui reliait La Mure à Serre Chevalier, mercredi, via les cols mythiques de la Croix de Fer et du Galibier. Peut-être trop, d'ailleurs. Certes, Fabio Aru a perdu 31 secondes et a chuté du podium, mais le rapport de forces au classement général n'a guère évolué. Christopher Froome a conservé son Maillot jaune (il l'a même consolidé) et il ne reste plus désormais que la montée de l'Izoard, jeudi, pour l'empêcher de remporter un quatrième Tour de France, dimanche.

Les trois infos à retenir :

  • Christopher Froome a tenu bon face aux accélérations de Romain Bardet, mais pas Fabio Aru.

  • Vainqueur en solitaire, Primoz Roglic a signé la première victoire slovène sur le Tour de France.

  • Le Maillot vert, Marcel Kittel, a été contraint à l'abandon après une chute.

Bardet a tout tenté (tardivement). Le leader de l'équipe AG2R La Mondiale a attendu la dernière difficulté de la journée (mais quelle difficulté, le col du Galibier) pour attaquer non pas une, ni deux, mais trois fois pour déloger Christopher Froome de sa roue. Sans succès. "J'ai fait le maximum, j'ai animé la course", a insisté le Français à l'arrivée.

"J'ai fait le maximum pour prendre le Maillot jaune, je suis fidèle à ma philosophie depuis le début du Tour. Au moins, je ne suis pas déçu, parce que j'ai tout tenté. (Rigoberto) Uran, il n'a pas attaqué, il s'est contenté de suivre et il fait les bonifs à l'arrivée." Outre Froome, le Colombien a en effet réussi à prendre la roue de Bardet dans les derniers hectomètres du Galibier, quand l'Auvergnat a attaqué. En revanche, l'Italien Fabio Aru, dauphin de Froome au départ, a sauté…

Aru chute du podium. L'Italien, qui a fait l'élastique sur chacune des attaques de Bardet, a finalement "pété" sur la dernière accélaration du Français, à travers la foule rassemblée au sommet du Galibier. Le champion d'Italie a concédé 31 secondes sur la ligne d'arrivée et le voilà repoussé à la quatrième place du général, à 53 secondes de Froome et à 26 secondes du nouveau dauphin du Britannique, Rigoberto Uran, 2ème à 27 secondes. Bardet reste troisième, à 27", seulement devancé par le Colombien au dixième. La lutte pour le podium promet beaucoup. En revanche, pour la victoire finale, on voit mal qui pourrait renverser Chris Froome, impérial mercredi et une nouvelle fois parfaitement assisté par ses équpiers Kwiatowski, Nieve et Landa.

"J'ai de bonnes jambes, elles sont meilleures que dans les Pyrénées", a convenu Froome au micro de France Télévisions. "Je me sens bien, je pense aussi à demain (jeudi), la dernière journée difficile du Tour." Le verra-t-on jouer la victoire d'étape au sommet de l'Izoard, pour la seule arrivée hors catégorie du Tour 2017. "Il faut attendre de voir, je ne sais pas, ça dépend de beaucoup de choses, de ce que font les autres coureurs aussi", a insisté le Britannique. "On a vu que Fabio Aru était un peu en difficulté aujourd'hui (mercredi). Demain (Jeudi), c'est une nouvelle journée, et une nouvelle journée de course…"

Roglic de bout en bout (ou presque). Membre de la grande échappée du jour, le Slovène Primoz Roglic a réussi à aller au bout. Le rouleur (grimpeur aussi, donc) de l'équipe Lotto-Jumbo est rapidement apparu comme le plus fort de la trentaine d'hommes présent devant dans le col de la Croix de Fer. Le Slovène a réussi à s'isoler en tête dans le Galibier, sommet du Tour, avant de s'engager à fond dans les 28 kilomètres restants vers Serre Chevalier, dans des positions parfois acrobatiques…



Kittel à terre, Matthews en vert. Cette étape alpestre a connu un premier tournant avant même le franchissement de la première difficulté de la journée, le col de Tournon, quand le Maillot vert du classement par points, l'Allemand Marcel Kittel, est allé à terre dans une chute collective impressionnante qui a emmené le Britannique Steve Cummings. Touché à l'épaule droite, le sprinteur de l'équipe Quic-Step Floors, vainqueur de cinq étapes depuis le début du Tour, est reparti, avant de jeter l'éponge quelques kilomètres plus loin. L'Australien Michael Matthews, grand animateur du début d'étape et qui avait fait le nécessaire pour revenir à 9 points seulement de l'Allemand au classement par points, se pare de vert.

Pinot à la maison aussi. Outre Kittel, cette 17ème étape a fait une autre victime de poids : le Français Thibaut Pinot, troisième du Tour de France 2014. Fiévreux, le leader de l'équipe FDJ a jeté l'éponge avant le début des grandes difficultés, mercredi. Quatrième du dernier Giro, Pinot n'a jamais semblé avoir récupéré de ses efforts sur ce Tour de France.

Le président de la République en visite. Emmanuel Macron a assisté aux deux dernières heures de course dans la voiture du directeur de l'épreuve, Christian Prudhomme, avant de revenir sur son goût pour le Tour dans l'émission Vélo Club, sur France 2. "J'ai toujours un plaisir fou à être sur le Tour de France car ce sont toujours des exploits sportifs et des moments de grande intensité", a-t-il commenté. "On espérait que Romain Bardet reprenne un peu plus de temps (dans le final)." Malgré les 27 secondes d'écart et le contre-la-montre prévu samedi, à la veille de l'arrivée, et favorable à Froome, Emmanuel Macron croit toujours à la victoire finale du coureur AG2R La Mondiale. "Je lui ai rappelé le Tour de France 1989, quand Greg LeMond a battu Laurent Fignon pour 8 secondes. Avant la dernière étape, l'écart entre eux était encore de 50 secondes…"


Le classement de l'étape :

1. Primoz Roglic (SLO/LNL) les 183,0 km en 5h07'41"
(moyenne : 35,7 km/h)
2. Rigoberto Uran (COL/CAN) à 1'13"
3. Christopher Froome (GBR/SKY) 1'13"
4. Romain Bardet (FRA/ALM) 1'13"
5. Warren Barguil (FRA/SUN) 1'13"
6. Mikel Landa (ESP/SKY) 1'16"
7. Daniel Martin (IRL/QST) 1'43"
8. Alberto Contador (ESP/TRE) 1'44"
9. Louis Meintjes (AFS/EAU) 1'44"
10. Fabio Aru (ITA/AST) 1'44"

Le classement général :

1. Christopher Froome (GBR/Sky) 73h27'26"
2. Rigoberto Uran (COL/CAN) à 0'27"
3. Romain Bardet (FRA/ALM) 0'27"
4. Fabio Aru (ITA/AST) 0'53"
5. Mikel Landa (ESP/SKY) 1'24"
6. Daniel Martin (IRL/QST) 2'37"
7. Simon Yates (GBR/ORI) 4'07"
8. Louis Meintjes (AFS/EAU) 6'35"
9. Alberto Contador (ESP/TRE) 7'45"
10. Warren Barguil (FRA/SUN) 8'52"