Tour de France : Warren Barguil remporte la 13ème étape, Fabio Aru toujours en jaune

  • A
  • A
Tour de France : Warren Barguil remporte la 13ème étape, Fabio Aru toujours en jaune
Warren Barguil s'est imposé vendredi à Foix le 14 juillet, une première pour un Français depuis 2005.
Partagez sur :

Douze ans après la dernière victoire d'un Français un 14-Juillet, Barguil s'est imposé à Foix, lors d'une spectaculaire 13ème étape. Fabio Aru reste en jaune.

TOUR DE FRANCE

Un feu d'artifice pour un immense soulagement. Frustré par sa défaite à la photo finish à Chambéry, Warren Barguil a remporté sa première victoire sur le Tour de France, vendredi, à Foix, à l’arrivée d’une spectaculaire et intense 14ème étape dans les Pyrénées. Le Français succède à David Moncoutié, dernier Français vainqueur d'étape un 14 juillet, en 2005. Derrière les quatre hommes de tête, le groupe des favoris s’est neutralisé, figeant les positions au classement général. Fabio Aru garde son Maillot jaune.

Les infos à retenir

  • Barguil remporte au sprint la quatrième victoire française, la première depuis douze ans un 14 juillet.

  • Aru reste en jaune, devant Froome et Bardet.

  • Contador et Landa ont animé une grande partie de la course.

La revanche de Barguil. L'image avait marqué, jusqu'à provoquer certains sarcasmes. Dimanche dernier, Warren Barguil avait levé les bras quelques centimètres avant de franchir la ligne d'arrivée à Chambéry, persuadé de l'avoir emporté. Sauf que quelques minutes plus tard, le Français avait dû déchanter, finalement second après l'examen de la photo finish, au profit de Rigoberto Uran. Ce mauvais souvenir appartient désormais au passé. Vendredi, le Breton a pris une éclatante revanche, qui récompense son panache et son inébranlable confiance en lui. 

Parti à l'avant dès les premiers kilomètres de cette courte étape (101 km), Barguil a ensuite longtemps couru après Alberto Contador et Mikel Landa, les deux principaux animateurs de la journée. Le Maillot à pois, accompagné de Nairo Quintana, a finalement repris les deux Espagnols dans les derniers mètres de l'ascension du Mur de Péguère, juste avant la descente finale vers Foix. Plus fort à la pédale, Barguil a ensuite réglé au sprint ses compagnons d'échappée (et quels compagnons !), pour lever, à raison cette fois, les bras sur la ligne d'arrivée, signant la quatrième victoire française de l'édition 2017, la deuxième d'affilée après celle de Romain Bardet, jeudi. Pas de doute : les Pyrénées sont bien françaises ! 



La résurrection de Contador. Si Warren Barguil récolte les honneurs, la performance d'Alberto Contador mérite amplement d'être soulignée. "El Pistolero", double vainqueur du Tour en perdition jeudi lors de la première journée pyrénéenne, a spectaculairement repris du poil de la bête. L'Espagnol et son compatriote Mikel Landa ont enflammé la course et imprimé un train d'enfer pendant une quarantaine de kilomètres, comptant jusqu'à 2 minutes 30 d'avance sur les favoris. Las, ils ont finalement été rattrapés par Barguil et Quintana dans la dernière difficulté de la journée. Contador ne s'est certes pas imposé, mais il a prouvé qu'il restait un immense champion. 

Aru a résisté aux attaques. Juste derrière les quatre hommes de tête, les favoris se sont livrés à une belle bataille, sans conséquence sur le classement général. Malgré plusieurs accélérations de Christopher Froome dans la descente du Mur de Péguère, Fabio Aru a résisté et a conservé son Maillot jaune. Romain Bardet et Rigoberto Uran, plus discrets lors de cette dernière journée dans les Pyrénées, restent respectivement troisième et quatrième. "Il y a eu des attaques mais j'ai résisté à chaque fois", s'est satisfait Aru. 

L'Italien a cependant perdu, comme attendu, son lieutenant Jakob Fuglsang, trop diminué au poignet et contraint à l'abandon. Il voit aussi revenir Mikel Landa, coéquipier de Froome et désormais 5ème, à un peu plus d'une minute au classement général. Le Basque, impressionnant vendredi, a confirmé par la même occasion que son équipe, la Sky, possède une immense force collective. Pour Aru et Bardet, le danger ne se résume plus au seul Froome... 

Le classement de la 13ème étape : 

1. Warren Barguil (FRA/SUN) les 101,0 km en 2h36'29"
(moyenne : 38,7 km/h)
2. Nairo Quintana (COL/MOV) même temps
3. Alberto Contador (ESP/TRE) m.t.
4. Mikel Landa (ESP/SKY) à 02"
5. Simon Yates (GBR/ORI) 1'39"
6. Daniel Martin (IRL/QST) 1'39"
7. Michal Kwiatkowski (POL/SKY) 1'48"
8. Christopher Froome (GBR/SKY) 1'48"
9. Fabio Aru (ITA/AST) 1'48"
10. Rigoberto Uran (COL/CAN) 1'48"

Le classement général : 

1. Fabio Aru (ITA/Astana) 55h30'06"
2. Christopher Froome (GBR/SKY) à 0'06"
3. Romain Bardet (FRA/ALM) 0'25"
4. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0'35"
5. Mikel Landa (ESP/SKY) 1'09"
6. Daniel Martin (IRL/QST) 1'32"
7. Simon Yates (GBR/ORI) 2'04"
8. Nairo Quintana (COL/MOV) 2'07"
9. Louis Meintjes (AFS/EAU) 4'51"
10. Alberto Contador (ESP/TRE) 5'22"