Tour de France : Boasson Hagen pour le prestige, le classement inchangé devant

  • A
  • A
Tour de France : Boasson Hagen pour le prestige, le classement inchangé devant
À 30 ans, Evald Boasson Hagen a enlevé vendredi la troisième étape de sa carrière sur le Tour de France.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Avant le contre-la-montre de Marseille samedi, le Norvégien Edvald Boasson Hagen a remporté vendredi la 19ème étape du Tour de France entre Embrun et Salon de Provence. Froome conserve la tête.

L'ESSENTIEL

Il a été le plus malin. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) a remporté vendredi la 19ème étape du Tour de France, au terme des 222,5 kilomètres qui reliaient Embrun à Salon-de-Provence. Une étape qui n'a pas bouleversé le classement, puisque Chris Froome, toujours en jaune à deux jours de l'arrivée, conserve son avance sur ses principaux rivaux.

Les trois infos à retenir :

  • Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) a enlevé la 19ème étape du Tour de France, vendredi, à Salon-de-Provence

  • Le Norvégien a surpris ses compagnons d'échappée à 3 km de l'arrivée pour s'imposer en solitaire au terme des 222,5 kilomètres, la plus longue étape de l'édition 2017

  • Les positions sont restées identiques entre les premiers du classement général à la veille du contre-la-montre de Marseille et à deux jours de l'arrivée

Boasson Hagen, très costaud et un peu filou. Le Norvégien de 30 ans a surpris tout le monde en faussant compagnie à ses huit compagnons d'échappée, à 3 kilomètres de l'arrivée. Le coureur de Dimension Data a profité d'un rond-point pour prendre une trajectoire différente de ses adversaires, préférant passer par la droite plutôt que par la gauche. Nikias Arndt a bien essayé de suivre, mais l'Allemand n'a pu franchir la ligne que cinq secondes plus tard. Derrière, le petit groupe de fuyards est arrivé avec 17 secondes de retard, au terme d'un mini-sprint réglé par le Belge Jens Keukeleire (Orica-Scott). 



Entre Embrun et Salon-de-Provence, une échappée de 20 coureurs s'était formée après 35 kilomètres de course, sans réelle poursuite du peloton, avant de se scinder en deux à 17 kilomètres de l'arrivée.

Cette fois fût la bonne. Boasson Hagen remporte ainsi la troisième étape de sa carrière sur la Grande Boucle, la première depuis 2011. Il aurait même pu en remporter une autre à Nuits-Saint-Georges, à l'occasion de la 7ème étape, où il s'était incliné de 6 tout petits millimètres au sprint face à l'Allemand Marcel Kittel, pour une photo-finish particulièrement mémorable.

Ça plane toujours pour Froome. Le peloton des favoris, avec le Maillot jaune Chris Froome, est quant à lui arrivé avec un peu plus de douze minutes de retard. Pas de quoi inquiéter le Britannique, qui conserve donc son avantage de 23 secondes sur son dauphin de l'an passé, Romain Bardet, et semble bien parti pour remporter sa quatrième Grande Boucle après 2013, 2015 et 2016. Le Français, lui, est quasiment assuré du podium, devançant le Colombien Rigoberto Uran de six petites secondes et l'Espagnol de la Sky Mikel Landa de 1'13". Mais le duel à distance Bardet-Uran s'annonce particulièrement haletant samedi à Marseille, lors du contre-la-montre de 22,5 kilomètres. En jeu, la deuxième place. 


Le classement de l'étape :

1. Edvald Boasson Hagen (NOR/DDT) les 222,5 km en 5h06'09.
2. Nikias Arndt (GER/SUN) à 0'05.
3. Jens Keukeleire (BEL/ORI) 0'17.
4. Daniele Bennati (ITA/MOV) 0'17.
5. Thomas De Gendt (BEL/LOT) 0'17.
6. Sylvain Chavanel (FRA/DEN) 0'17.
7. Elie Gesbert (FRA/TFO) 0'17.
8. Jan Bakelants (BEL/ALM) 0'17.
9. Michael Albasini (SUI/ORI) 0'19.
10. Pierre-Luc Périchon (FRA/TFO) 1'32.

Le classement général :

1. Christopher Froome (GBR/Sky), en 83h26'55"
2. Romain Bardet (FRA/ALM) à 0'23.
3. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0'29.
4. Mikel Landa (ESP/SKY) 1'36.
5. Fabio Aru (ITA/AST) 1'55.
6. Daniel Martin (EIR/QST) 2'56.
7. Simon Yates (GBR/ORI) 4'46.
8. Louis Meintjes (RSA/EAU) 6'52.
9. Warren Barguil (FRA/SUN) 8'22.
10. Alberto Contador (ESP/TRE) 8'34.